Culture et Loisirs

L’exposition "Humour interdit" a ouvert ses portes au public

Abonnés
  • Tous les acteurs de l’exposition « Humour Interdit » lors du vernissage.
    Tous les acteurs de l’exposition « Humour Interdit » lors du vernissage.
Publié le / Modifié le S'abonner

Vendredi 15 mars, un public nombreux est venu assister à l’ouverture et au vernissage de l’exposition "Humour interdit".

"Cette exposition a la prétention d’être tout à la fois un hommage à l’art de la caricature et à Raoul Cabrol. Il s’agit également de démontrer la puissance que peut revêtir le dessin humoristique", indiquait le maire Jean-Luc Calmelly. Le dessin de presse et la caricature sont régulièrement la cible de nombreuses attaques qui remettent en cause leur légitimité, et c’est bien en réaction à des périodes troubles qu’une exposition a été imaginée (expo en 1944 après les années après-guerre, de censure, de répression et de propagande ; expo en 2015 Charlie). Si la caricature dérange autant, cela indique sa puissance psychologique ; l’humour peut-être blessant, humiliant. Tignous disait "le lecteur éprouve de la honte d’avoir pu rire d’une situation grave".

Témoigner, interpeller

Parce que Bozouls a vu naître le célèbre caricaturiste Raoul Cabrol cette exposition permet de mettre en avant son œuvre et son engagement de résistant. Jean Ferrieu dont les dessins quotidiens ont rythmé la vie des Aveyronnais durant des décennies dans son album "Cent dessins sans tickets", faisant allusion au rationnement pendant la guerre. Cette exposition est bien là pour témoigner mais aussi pour interpeller.

Les scolaires de 12 écoles sont venus ou vont venir afin de bénéficier d’un accompagnement et d’une sensibilisation à cet art, avec la présence de Jean-Michel Renaut, de Cécile Font et Sonya Beyron de l’Onac de Toulouse.

Cette rétrospective a reçu le soutien de l’Onac, d’Aveyron Culture, du conseil départemental, de l’association Gabriel-Rieucau, de l’atelier Canopé, de la Société des arts et lettres de l’Aveyron, des Archives départementales, du Musée de la résistance, de la déportation et de la citoyenneté, de l’association Caricanyon et, enfin, la participation de la médiathèque de Bozouls.

L’exposition de la galerie est ouverte jusqu’au 22 avril, du mardi au dimanche de 15 heures à 18 heures, les jeudis, samedis et dimanches matin de 10 heures à 12 heures ; le lundi est, quant à lui, réservé à l’accueil des groupes. Entrée libre.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Bozouls

254400 €

Idéalement situé dans le centre ville de Bozouls, beau pavillon individuel [...]

208000 €

A vendre pavillon indépendant de type 7 de 190m2 habitables situé sur un te[...]

391 €

BOZOULS Appartement T2 Bis dans une petite résidence proche des commodités.[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir