Rodez

Salon du vin : Sandrine Garbay, la vie de château

  • Sandrine Garbay est maître de chai à Yquem depuis 25 ans.
    Sandrine Garbay est maître de chai à Yquem depuis 25 ans. Reproduction CP -
Publié le / Modifié le S'abonner

La maître de chai du prestigieux château d’Yquem sera présente, samedi 6 avril, au XVe salon du Vin et des Vignerons organisé par les quatre cavistes ruthénois dès vendredi et tout le week-end à la salle des fêtes de Rodez. Une dégustation est au programme. 

"Passion, culture et convivialité." Lorsqu’on évoque le vin avec Sandrine Garbay, ces trois mots lui viennent tout de suite à l’esprit. Cette passionnée, maître de chai dans le prestigieux château d’Yquem, à Bordeaux, possède effectivement une véritable culture vinicole, tout en insistant sur les moments conviviaux que peuvent générer les dégustations.

Et, justement, sur le plan de ses rares dégustations réalisées hors de la Gironde, Sandrine Garbay a accepté d’être présente au XVe salon des Vins et des Vignerons mis sur pied par les quatre cavistes ruthénois, les 5, 6 et 7 avril à la salle des fêtes de Rodez. " L’année dernière, j’avais décliné l’invitation alors que l’organisation avait pris une bouteille d’Yquem, explique la Bordelaise. D’ailleurs, le retour derrière a été très positif. C’est important pour nous. J’ai de nouveau été sollicitée et j’ai accepté car c’est bien de rencontrer un public d’amateurs passionnés." Elle sera donc là, samedi 6 avril, de 11 heures à 12 h 30, pour une séance de dégustation limitée à dix-huit places (sur réservation). Elle en profitera également avec son époux pour jouer aux touristes et découvrir les vins aveyronnais qu’elle avoue ne pas connaître. "J’ai passé quelques jours de vacances en Aveyron mais il y a tant de choses à voir. Et, visiblement, à déguster…"

Diplômée de l’Institut d’Œnologie de Bordeaux, titulaire d’un doctorat en sciences biologiques et médicales, Sandrine Garbay est entrée au château d’Yquem en 1994 comme responsable de la qualité. Pendant quelques années, elle a travaillé aux côtés de Guy Latrille, maître de chai durant 45 ans à Yquem, avant de lui succéder en 1998, un rêve qui est devenu pour elle une réalité. C’était alors à l’époque une petite révolution dans un monde essentiellement masculin, une première maître de chai à la tête d’un cru classé 1855, et pas n’importe lequel, celui qui est en haut de la liste : Yquem 1er cru supérieur. Ce n’était pas courant qu’il y ait des femmes maîtres de chais dans des domaines aussi prestigieux. "J’ai été une des premières femmes maîtres de chais dans un grand cru de Bordeaux. Pendant très longtemps, ce métier était très masculin, mais cela se féminise de plus en plus. Même si ce n’est pas encore la parité !"

Réservations sur internet et chez les cavistes. Billetterie en ligne sur culture-live.com ou sur Facebook : Les Cavistes de Rodez.

Paulo Dos Santos
Réagir