Sport

Football : la Ligue 2 pour Rodez, c’est ce week-end ?

Abonnés
  • Laurent Peyrelade et le Rodez Aveyron football ouvriront-ils définitivement les portes de la Ligue 2 ce week-end ?
    Laurent Peyrelade et le Rodez Aveyron football ouvriront-ils définitivement les portes de la Ligue 2 ce week-end ? CPA / CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Rodez peut d’ores et déjà composter son billet pour la Ligue 2 ce week-end. Mais pour cela, il doit avant tout gagner à Quevilly-Rouen, ce vendredi soir (20 heures) en attendant un résultat favorable entre Laval et Le Mans le lendemain.

 

Nul besoin de sortir les calculatrices ou d’avoir fait maths sup, l’équation est simple : si Rodez s’impose à Quevilly-Rouen ce vendredi soir et que Laval ne gagne pas face au Mans samedi, il sera officiellement en Ligue 2. Et définitivement libéré, délivré ! Car cette date d’accession est bien le seul enjeu de cette fin de saison, hormis une improbable – sauf pour les supporters parisiens… –, remontada des poursuivants.

Mais une montée du Raf ne passera que par un succès à Quevilly-Rouen. Et si l’on se fie aux différentes dynamiques, Rodez part avec un sacré avantage : il reste sur sept rencontres sans défaites quand son hôte du soir n’a, lui, pas gagné depuis huit matches.

Souviens-toi du match aller

Mais on le sait bien, le football est loin d’être une simple et banale histoire de chiffres. Quevilly l’a d’ailleurs déjà rappelé au Raf en venant s’imposer 1-0 à Paul-Lignon lors du match aller alors que les hommes de Laurent Peyrelade restaient sur neuf rencontres sans défaite… Et l’entraîneur des Normands, Emmanuel Da Costa, a d’ores et déjà annoncé un "beau match entre deux équipes qui ne ferment pas le jeu".

Rodez est prévenu. A lui de trouver la faille. Et, si tel est le cas, d’attendre jusqu’au lendemain en espérant que Laval ne s’impose pas face au Mans… Une hypothèse loin d’être improbable. Sinon, il faudra encore un petit peu patienter. Et, au pire, ne dit-on pas que plus c’est long, plus c’est bon ?

Et maintenant, le titre comme objectif

On l’a dit et répété : avec 14 points d’avance sur le barragiste, Laval, à six journées du terme, la montée de Rodez en Ligue 2 n’est qu’une question de temps… Mais le club ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Et s’est déjà fixé un nouvel objectif : la première place et le titre de champion. « Un titre, c’est toujours historique et ce serait une belle récompense pour tout le groupe », n’a d’ailleurs pas caché Thomas Frette, préparateur physique de l’équipe fanion, n’hésitant pas à aller plus loin : « Il y a également l’objectif d’être la meilleure attaque et défense ».
Pas mieux depuis 2012
Des objectifs plus que réalisables car le Raf est déjà la meilleure attaque et défense de la poule. Et son rythme effréné cette saison pourrait pratiquement être qualifié d’historique car rien ne se fait de mieux depuis 2012 et le Créteil de Jean-Luc Vasseur. Pour preuve, la saison passée, le Red Star avait été sacré champion avec 56 unités quand Rodez compte déjà 60 points…
 

Et la fête, c’est pour quand ?

On ne va pas se mentir : tout comme ses supporters, le Rodez Aveyron football ne se pose plus trop la question de la montée, ou pas, en Ligue 2 mais davantage celle des festivités de cette accession attendue depuis plus de vingt ans ! Et si certains imaginent déjà la place d’Armes prise d’assaut - on en doute tout de même… -, une chose est d’ores et déjà certaine : il faudra être patient.
Car si rien de particulier n’est prévu ce week-end, il en sera de même jusqu’au 17 mai prochain et la réception de Lyon-Duchère pour le compte de la dernière journée de championnat. Là, les supporters devraient avoir accès à la pelouse dès la fin de la rencontre pour les photos souvenirs et tous les amoureux du Raf - et du houblon -, auront rendez-vous à la salle des fêtes pour une grande soirée.
Les 90 ans du club
Cela laisse donc un peu de temps au club pour préparer les tee-shirts souvenirs et bien d’autres surprises déjà en préparation… Les moins patients d’entre vous pourront tout de même se rassasier avec une grande festivité prévue par Rodez, en marge de l’accession : les 90 ans du club. Les historiques du club, les fervents supporters et autres auront cette fois rendez-vous tout au long de la journée du 3 mai, à la salle des fêtes également hors problème de dernière minute, lors de la réception de Drancy.
 

Quevilly-Rouen se dit « admiratif » de Rodez

L’expression « tresser des lauriers » n’a jamais aussi bien porté son nom. Communication ou pas, le club de Quevilly-Rouen a usé de superlatifs pour présenter son adversaire du soir, Rodez. A commencer par l’entraîneur, Emmanuel Da Costa : « Rodez est une équipe d’une régularité exemplaire. Je suis admiratif de ce qu’ils réalisent depuis le début de saison. Ce club récolte le fruit de leur bon travail accumulé depuis trois, quatre ans. Ils méritent d’aller plus haut. Un grand coup de chapeau à eux ! », a-t-il indiqué en conférence de presse, cette semaine. L’ex-international jeunes, Alexis Araujo, de retour ce soir dans le groupe normand, a également indiqué que la montée ne « pouvait pas échapper à Rodez, tant l’équipe a été régulière cette saison ».
Encore en danger
Niveau régularité, Quevilly-Rouen ne peut pas en dire autant d’ailleurs… Car l’équipe reléguée de Ligue 2 n’a jamais véritablement trouvé son rythme de croisière dans le championnat. Et se retrouve toujours en danger avec seulement cinq points d’avance sur la zone rouge et Tours, premier relégable, chez qui les Normands ont ramené un nul (1-1) la semaine passée.
 

 

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

345000 €

A vendre jolie maison familiale de ville T7 dans quartier calme, proche com[...]

729 €

GRAND APPARTEMENT COMPOSE D'UNE ENTREE AVEC PLACARD DE RANGEMENT, D'UNE CUI[...]

618 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée (avec placa[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir