Onet : la médiation animale, un plus dans la prise en charge

  • Nathan avec Happy, Naïs et Caroline.
    Nathan avec Happy, Naïs et Caroline. CPA
  • Robin avec Mario et Saturne.
    Robin avec Mario et Saturne. CPA
Publié le

Caroline Escaffre intervient à l’IEM de Saint-Mayme avec Happy, un golden retriever, Naïs, un spitz allemand, et deux lapins béliers, Mario et Saturne.

 

Depuis la rentrée scolaire, tous les mardis de 14 à 15 heures, Caroline intervient sur l’IEM en compagnie de Régine, elle-même éducatrice sur la structure et connaissant donc bien tous les enfants. Le binôme est toujours le même pour que les enfants aient un repère. La médiation animale ou zoologie est un complément appréciable des autres techniques de rééducation. En effet, dans ce cadre, l’animal est "facilitateur", il contribue au mieux être des personnes et renforce les soins et/ou l’accompagnement déjà mis en place par les professionnels. Il motive l’autonomie, facilite la communication, améliore le comportement, développe et facilite la psychomotricité, augmente la concentration et apaise les conflits. "L’animal ne se nourrit pas d’attentes idéalisées envers les humains, il les accepte pour ce qu’ils sont et non pas pour ce qu’ils devraient être" B. Levinson.

À l’IEM, chaque enfant suivi dans ces séances, l’est dans le cadre du projet d’accompagnement que l’établissement a établi pour lui, les séances sont donc adaptées en permanence à l’enfant et à la lourdeur de son handicap, avec des axes de travail différents et surtout une valorisation permanente de l’enfant et de ses progrès (tout comme pour les animaux qui eux, ont droit à des croquettes !).

La relation entre l’animal et l’enfant doit être spontanée, il doit exister une belle connivence, qui exclut à terme, l’aide d’une tierce personne.

Quand on sait par exemple, que Robin avait une peur phobique des animaux, mis en confiance en paroles puis en approchant les lapins, il a dépassé en quelques mois, sa phobie, pour s’occuper des lapins ou pour promener Happy en parfaite autonomie, au point d’avoir même demandé à ses parents, d’acheter un animal dans leur maison, dont il s’occupe pleinement.

Lorsqu’on regarde Nathan qui essaie de lancer avec une petite main tremblante et maladroite, la balle à l’intention de Naïs et que celle-ci lui ramène en montant sur ses genoux certes, il ne peut exprimer son plaisir, mais les étincelles dans ses yeux parlent pour lui…

Au bout de 6 mois, l’atelier et ses rituels sont bien en place, les enfants savent ce qu’ils viennent faire le mardi, durant une heure, ils ne sont plus à l’IEM "C’est un moment privilégié car ils sont devenus acteurs, à nous de les guider au mieux, pour compenser un corps défaillant, dont ils sont prisonniers" explique Caroline Escaffre " Avec les lapins, on est plutôt tactiles et plus mobiles avec les chiens, mais les 5 sens sont travaillés. Avec les beaux jours, on fera les séances dehors, les enfants comme les animaux seront dans un autre environnement et donc avec des réactions différentes. De plus, je dresse actuellement deux chèvres naines, leurs interactions et le travail ne seront pas du tout le même, c’est une autre expérience à développer et que nous vivrons aussi avec les enfants…".

Contact : votrechienaupositif@gmail.com ou 06 84 10 59 41.
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

199000 €

En exclu chez IMMO DE FRANCE, cet appartement de type 5 de 110m² offrant un[...]

7500 €

parking dans copropriété sécurisée au Balquiere. Cet emplacement de parking[...]

240000 €

Belle maison mitoyenne T4 de 91 m2, avec terrain de 339 m2, située dans une[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?