Gastronomie

Une brasserie d'Argelès-sur-Mer décroche le prix de la bière "révélation de l'année"

  • Une brasserie d'Argelès-sur-Mer décroche le prix de la bière "révélation de l'année"
    Une brasserie d'Argelès-sur-Mer décroche le prix de la bière "révélation de l'année" tomorca / IStock.com / tomorca / IStock.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - La "Barley Wine Mystère", produite par la brasserie Cap d'Ona à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) a reçu le prix Fermentis de la révélation de l'année lors du salon "Planète Bière" à Paris et du concours "France Bière Challenge". Un trophée qui désigne la crème de la crème de la mousse tricolore. 

Pour la deuxième année consécutive, les meilleures bières françaises ont été dégustées lors d'une compétition dédiée et organisée dans le cadre du salon "Planète" Bière". Quelque 500 mousses ont été passées au crible par des dégustateurs originaires de 11 pays différents. Seuls les brassages confectionnés en France ont pu concourir. Les meilleurs d'entre eux ont reçu des médailles dans 35 catégories différentes, qui répartissent les différents styles de mousses. 

Au total, ce sont 91 médailles qui ont été décernées, dont trente en or, 29 en argent et 32 en bronze, auxquels s'ajoutent dix certificats d'excellence. Parmi ces lauréates, les bières ayant obtenu les six notes les plus élevées, toutes catégories de styles confondues, ont été départagées par des jurés internationaux. 

La "Barley Wine Mystère" de la Brasserie Cap d'Ona a reçu le prix le plus prisé. 

Les autres finalistes sont la mousse de Bleau brune bio de la micro-brasserie Bacotte à Chartrettes (Seine-et-Marne), l'Ebariole fumée de la Brasserie Stéphanoise (Loire), la Wendelinus blonde de la Brasserie Meteor à Hochfelden (Bas-Rhin), la Corde sensible de la Brasserie Gallia à Pantin (Seine-Saint-Denis) ainsi que la Crécelle Brune de la Brasserie Bos à Bourges (Cher). 

La liste complète des médailles est accessible à l'adresse Francebierechallenge.fr.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir