Patrimoine

Rodez : Fabre, du Grand Séminaire au collège de jeunes filles

Abonnés
  • En 1930, le cours secondaire de jeunes filles déménage dans l’ancien Grand Séminaire et se transforme, quelques années plus tard, en collège de jeunes filles.
    En 1930, le cours secondaire de jeunes filles déménage dans l’ancien Grand Séminaire et se transforme, quelques années plus tard, en collège de jeunes filles. Carto-Club Aveyronnais / Repro CP / Carto-Club Aveyronnais / Repro CP
  • En 1954, le collège Fabre devient lycée puis lycée mixte en 1968 avant de redevenir collège.   SPRA / Repro CP============LEG (119673631)============ En 1954, le collège Fabre devient lycée puis lycée mixte en 1968 avant de redevenir collège   SPRA / Repro CP
    En 1954, le collège Fabre devient lycée puis lycée mixte en 1968 avant de redevenir collège. SPRA / Repro CP============LEG (119673631)============ En 1954, le collège Fabre devient lycée puis lycée mixte en 1968 avant de redevenir collège SPRA / Repro CP SPRA / Repro CP / SPRA / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Troisième et dernier volet de cette série, débutée avec le couvent des Annonciades et qui s’achève avec la naissance du collège Fabre. Une série signée par Maëva Cluzel, stagiaire au service du patrimoine de Rodez Agglomération.

Après l’évacuation du Grand Séminaire (situé rue de Bonald avec entrée principale Bd Belle-Isle) en 1907, se pose la question d’une nouvelle affectation. Deux projets sont alors proposés : déplacer le lycée de garçons (l’ancien lycée Foch aujourd’hui) de Rodez dans le bâtiment ou y créer un collège de jeunes filles.

Fin 1908, le préfet donne un avis favorable à la seconde proposition, mais le ministère de la Justice préfère déménager le lycée de garçons. Le premier projet est donc choisi et les plans sont acceptés le 14 août 1908. Cependant, la Première Guerre mondiale suspend ce projet d’installation puisque le bâtiment devient hôpital militaire et accueille les familles de réfugiés et les blessés jusqu’en 1919.

Le bâtiment survit à deux incendies

La même année, le bâtiment est entièrement détruit par un incendie de cause inconnue. Le projet du lycée de garçons est donc finalement abandonné pour se tourner vers celui du collège de filles.

Le cours secondaire de jeunes filles évoqué précédemment est créé le 17 janvier 1887 et compte trois classes à ses débuts. Les premiers cours sont provisoirement installés dans le lycée de garçons de Rodez, faisant débuter les classes après le départ des garçons. Par la suite, ce cours secondaire déménage deux fois : il s’installe, en 1890, au faubourg Saint-Cyrice pour, en 1904, déménager rue de l’Embergue et enfin, en 1930, il s’installe définitivement dans l’ancien Grand Séminaire, boulevard Belle-Isle.

Dès 1921, le projet de rénovation du Grand Séminaire commence, sous l’égide de l’architecte de la ville : Alphonse Soumet. Les travaux débutent en 1925 et durent cinq ans. En 1930, le cours secondaire de jeunes filles déménage dans le bâtiment et se transforme, quelques années plus tard, en collège de jeunes filles.

En 1934, l’établissement est nommé collège Amans-Joseph Fabre, du nom d’un homme politique et philosophe aveyronnais. Professeur à l’École normale supérieure de jeunes filles à Sèvres, Fabre a vécu entre 1842 et 1916 et il est devenu député en 1881 puis sénateur en 1894.

En 1954, le collège Fabre devient lycée puis lycée mixte en 1968 avant de redevenir collège.

En 1977, un nouvel incendie ravage le troisième étage, détruisant l’internat des garçons et brûlant la plupart des livres de la bibliothèque qui recelait de vrais trésors. Les travaux de rénovation s’étendent jusqu’en 1981.

Aujourd’hui, le bâtiment a gardé les mêmes plans que le grand séminaire si ce n’est l’aile est, construite dans les années 1960, accueillant le réfectoire et les deux dépendances qui se sont ajoutées à l’ensemble scolaire : la première servant aujourd’hui de bâtiments pour les cours de musiques et d’art plastique et le gymnase.

En outre, les intérieurs ont été rénovés, mais quelques éléments d’architectures originaux demeurent tels que les voûtes dans l’ancien foyer ou les arcades et les colonnes conservées dans le préau.

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Rodez

564 €

LOCATION SANS AUCUN FRAIS D'AGENCE 3 Pièces situé sur le tour de ville à pr[...]

475 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Ravissant 2 pièce situé dan[...]

665 €

Situé dans un quartier calme et agréable, appartement de type 4 traversant [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir