division 1 féminine (20e journée)

Football : Rodez, un exploit pour survivre

Abonnés
  • La joie de Laurie Cance, passeuse décisive, et de Flavie Lemaitre, auteure du premier but. Une libération qui ouvre la voie à un maintien qui reste possible mathématiquement.
    La joie de Laurie Cance, passeuse décisive, et de Flavie Lemaitre, auteure du premier but. Une libération qui ouvre la voie à un maintien qui reste possible mathématiquement. Jean-Louis Bories - Jean-Louis Bories
  • Cazeau, auteure du deuxième but, n’a pas subi la loi de Murphy, la gardienne adverse.
    Cazeau, auteure du deuxième but, n’a pas subi la loi de Murphy, la gardienne adverse. Jean-Louis Bories - Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner

Dans la course au maintien, les Rafettes ont frappé un grand coup ce samedi 13 avril en dominant Montpellier (2-1)

Incroyable ! Dans la course au maintien de Rodez que beaucoup voyaient se terminer en queue de poisson, couronnée par une relégation, les jeux sont totalement relancés après la rencontre face à l’ogre Montpellierain ! Ce devait être le match "pour du beurre" dans cette opération sauvetage. Mais les Rafettes ont joué cette partie comme un match de coupe, défendant et attaquant ensemble tout en sachant faire le dos rond quand il le fallait.

Il a aussi fallu compter sur une formation du MHSC passée à côté de son match et rarement capable – en première période, du moins – d’être dangereuse. Ce sont d’ailleurs les Rafettes qui, dès la deuxième minute et par l’intermédiaire de Flavie Lemaitre, étaient les premières dangereuses. L’attaquante sang et or récupérait une balle en profondeur en contre-attaque (2e) pour se présenter face à la gardienne adverse, supplée par un sauvetage du bout du pied d’une défenseure héraultaise.

Dans le même temps, Deborah Garcia préservait ses cages à de nombreuses reprises, relançant régulièrement ses joueuses en contre-attaque. Option fructueuse à dix minutes de la pause avec Lemaitre, à nouveau lancée dans l’espace. Cette fois, l’issue était favorable puisque l’avant-centre ruthénoise ouvrait le score.

Sueurs froides et libération

Le début de la seconde période montrait un autre visage des Pailladines, installées dans la surface des sang et or. Tactique payante puisque quelques minutes après la reprise, l’attaquante de l’équipe de France Valérie Gauvin parvenait enfin à tromper Garcia pour permettre aux siennes de revenir au score.

Trois jours après la fête des garçons, officiellement promus en Ligue 2 jeudi, les tribunes clairsemées de Paul-Lignon se mettaient à craindre de voir leurs protégées perdre pied. Il n’en sera rien puisque, solides et arc-boutées en défense pendant un long temps, pour mieux tenter le tout et profiter de la moindre faille, les filles de Sabrina Viguier n’ont rien laissé passer.

Mieux même, en fin de rencontre, Kimberley Cazeau profitait d’une mésentente de la défense montpelliéraine pour récupérer une balle mal négociée et s’en aller battre Murphy d’un but de "raccroc". Peu importe la manière, cette réalisation offrait de nouveau les trois points aux demoiselles du Raf !

Un score qui en restera là, les dix dernières minutes paraissant durer une éternité tant l’exploit était proche. Le jeu, haché en cette fin de match permettait à la bande de Laurie Cance, dans tous les bons coups hier, de conserver l’avantage jusqu’au coup de sifflet final, libérateur.

D’autant plus que, dans le même temps, le premier non relégable, le FC Metz, perdait contre le Paris FC, permettant aux joueuses aveyronnaises de revenir à trois petits points (voir par ailleurs). Il reste maintenant deux rencontres pour sauver leur place en Division 1.

A.F.
L'immobilier à Rodez

265 €

Studio de 18 m2 avec kitchenette équipée et un balcon. Idéalement placé pro[...]

359 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Hall d'entrée, une pièce pri[...]

14000 €

RODEZ - Quartier IUFM - Garage d'environ 12 m²Situé à quelques minutes à pi[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir