Culture et Loisirs

Rodez : Christian Lapie donne du souffle au Siècle Soulages

  • Carole Bouzid (musée D.-Puech), Christian Lapie, Jean-Michel Cosson et Sarah Vidal devant une œuvre érigée au jardin public de Rodez.
    Carole Bouzid (musée D.-Puech), Christian Lapie, Jean-Michel Cosson et Sarah Vidal devant une œuvre érigée au jardin public de Rodez. C.C. -
  • Christian Lapie a réservé à Rodez quatre créations inédites.
    Christian Lapie a réservé à Rodez quatre créations inédites. C.C. -
Publié le / Modifié le S'abonner

Jusqu’au 15 septembre, le Siècle Soulages donne à voir les géants sculptés de Christian Lapie aux quatre coins de la ville. Une invitation exceptionnelle à la méditation baptisée "Le Souffle du Temps".

Ses œuvres monumentales tout juste installées questionnent déjà le promeneur, totems de chêne brut noirci érigés comme "un trait d’union entre la terre et le ciel", au voisinage des musées de la ville. Des géants serrés les uns contre les autres comme une peuplade mutique "qui se serait mise en mouvement en différents endroits", glisse Jean-Michel Cosson, vice-président en charge de la culture de Rodez Agglomération, et "qui veillent sur le paysage et ceux qui y passent", ajoute Sarah Vidal, adjointe à la culture à la Ville de Rodez. On aura compris que chacun trouvera dans la contemplation de ces figures anthropomorphes, ce qu’il vient y chercher, une énergie autant qu’une paix intérieure.

Artiste connu dans le monde entier (ses sculptures sont présentes un peu partout sur la planète), le Rémois Christian Lapie a accepté de livrer son travail aux regards ruthénois comme un clin d’œil à Pierre Soulages dont il emprunte la lumière du noir, à sa façon. Et de s’insérer dans ce Siècle dédié au maître, décliné en rendez-vous culturels et artistiques.

Christian Lapie, ne se berce guère de mots quand il évoque ses créations : "Le propre de mon travail est de construire une œuvre qui s’adresse à tout le monde, quelle que soit sa culture. Je n’aime pas les œuvres qui imposent…". A chacun donc de s’approprier son travail, né "de l’improvisation, de l’émotion, du sensible, du poétique… Je pose un geste dans le paysage, c’est aussi pour cela que mes sculptures sont noires".

Un geste à saisir jusqu’au 15 septembre, à travers cette exposition peu banale intitulée "Le Souffle du Temps", dont on n’a pas fini de parler… Ou tout simplement d’admirer.

Un parcours à travers "Le Souffle du Temps"

Du jardin du foirail jusqu’au musée Denys-Puech, en passant par la place Eugène-Raynaldy, le musée Fenaille et le musée Soulages, quatre œuvres sculptées sont à découvrir en accès libre (gratuit). Seule une des pièces placées au musée Fenaille, "qui fait un clin d’œil aux statues menhirs", nécessite un ticket d’entrée au musée. Christian Lapie expose également au musée Denys-Puech des bronzes et des œuvres sur papier, dès lundi et jusqu’au 15 septembre. Le vernissage de l’ensemble de son exposition est programmé le 7 juin.

Christophe Cathala
L'immobilier à Rodez

273 €

RODEZ - STUDIO équipé et fonctionnel exposé Sud , situé à proximité du Lycé[...]

125000 €

Bel appartement cœur de ville T3 d'environ 78m² avec balcon traversant, pro[...]

700 €

A proximité du tour de ville de RODEZ, venez découvrir cet appartement avec[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir