Environnement

Rodez : la cathédrale veille désormais sur trois essaims…

  • Les essaims ont été installés dans les ruches lundi matin.
    Les essaims ont été installés dans les ruches lundi matin. PhR / PhR
  • Les essaims ont été installés dans les ruches lundi matin.
    Les essaims ont été installés dans les ruches lundi matin. PhR / PhR
Publié le / Modifié le S'abonner

Trois ruches, qui, à terme, accueilleront 120 000 abeilles, ont été installées lundi matin par les Amis de la cathédrale. Une première.

Les bonnes idées naissent souvent d’échanges passionnants entre gens passionnés. C’est en tout cas comme cela qu’est née celle d’installer des ruches sur les planètes de la cathédrale. C’est en effet d’une discussion entre le président des Amis de la cathédrale, Jean-Charles Biélansky, et Marc Sauvaire, apiculteur amateur et membre de l’association que l’idée a germé. « Il m’a parlé des ruches qui étaient sur Notre-Dame, à Paris, et l’on s’est dit pourquoi pas à Rodez », explique simplement Jean-Charles Biélansky. Et comme de leurs côtés, les Bâtiments de France, à Rodez, ont trouvé l’idée séduisante, rien ne pouvait empêcher le projet d’aboutir !
Résultat, un peu plus d’un an après, trois ruches ont été installées. Lundi matin, elles ont été investies par trois reines et leurs ouvrières. Trois essaims fournis par François Peyrac, apiculteur à Cruéjouls et membre de la coopérative « Les compagnons du miel ».  Pour travailler dans ces ruches, situées sur le versant sud, en un site inaccessible pour le public, ce sont des abeilles de race buckfast qui ont été choisies. À terme, elles seront à peu près 120 000 à travailler ! « Des calmes mais qui travaillent bien » sourit l’apiculteur, ravi de participer à une telle initiative. « Installer des essaims sur un tel monument, c’est un évènement ! »
Marc Sauvaire était également tout sourire, hier. Déjà à l’origine de l’installation de ruches sur les toits de France Télécom, du côté de l’ancien haras, il sait que les abeilles peuvent très bien trouver leur bonheur en ville.« Tout autour de Rodez, il y a des châtaigniers, des tilleuls, des acacias, de l’eau… tout ce qu’il leur faut ! »
Pour Monique Bru, des bâtiments de France, « c’est une initiative exemplaire » qui a été menée là. Qui a tous les atouts pour fleurir sur d’autres monuments !
En attendant, du côté des Amis de la cathédrale, on se réjouit de l’arrivée des abeilles. Et l’on se délecte par avance de pouvoir goûter, cet automne, le premier miel de la cathédrale !

Ph.R.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

379 €

Dans une résidence calme et sécurisée à 5 minutes du centre ville de Rodez [...]

373.2 €

Quartier Paraire : appartement de type 1 composé d'une pièce principale, un[...]

288.82 €

Studio semi meublé récemment rénové, à proximité du lycée Monteil et de l'I[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir