Hommage à Marin Gayrard

  • Entre discrétion et compétence. Entre discrétion et compétence.
    Entre discrétion et compétence.
Publié le , mis à jour

Marin Gayrard est décédé après ce qu’il est hélas convenu d’appeler une longue maladie. Déclarée il y a sept ans, chacun s’efforçait de croire qu’elle n’aurait pas raison de lui tant sa volonté et son courage démontrées au quotidien faisaient espérer. Il a grandi au village de Membre auprès de ses parents Maurice et Claudine, sa sœur Josiane, son frère Michel et son frère jumeau Claude avec lequel ils eurent les moments de complicité que l’on peut imaginer "On se comprenait sans se parler…".

Marin, c’était avant tout la discrétion, l’efficacité, les compétences, la rigueur et la joie de se rencontrer. Pleinement épanoui dans son travail il avait de multiples passions : la pêche pour des moments de solitude ou avec des amis, l’informatique, le bricolage et le football avec son énorme implication au sein de l’Essor de Boussac. Il fut joueur, dirigeant, arbitre officiel avec des qualités largement appréciées auprès du district. C’était un travailleur de l’ombre au sein du club, à ce titre on a pour mémoire l’ingéniosité qu’il avait mise pour installer un arrosage de la pelouse entièrement automatisée. Il fut présent jusqu’au bout sur le bord du stade pour soutenir les "violets", ayant toujours une analyse discrète et efficace des rencontres, avec toujours ce bonheur communicatif.

C’était l’image même de l’élément que tout club ou association rêve d’avoir pour la faire vivre et évoluer.

Dimanche, après une minute de silence à sa mémoire, l’équipe locale a remporté son match de championnat : 5-1, une victoire qui l’aurait ravi (lire ci-dessous).

Voici un mot des dirigeants du club "Marin aura marqué l’histoire du club par son empreinte. Sa disparition va nous laisser un grand vide. Ta gentillesse, ton soutien et ta générosité vont nous manquer. On ne t’oubliera pas l’ami, repose en paix."

Dans ce difficile moment de séparation nous faisons part de nos condoléances et sympathie à son épouse Marie-Claude, ses filles Charlène et Justine, toute sa famille et ses proches.

Comme on avait l’habitude de se dire "Salut Marin et merci pour tout".

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Boussac

49500 €

Maison d'environ 88m2 dans un bourg avec commerces, composée d’une entrée q[...]

124000 €

Dans un cadre exceptionnel, exposition sud, à 10 minutes de Boussac, magnif[...]

49500 €

A vendre, Limousin, nord Creuse, Boussac, maison spacieuse disposant d'une [...]

Toutes les annonces immobilières de Boussac
Réagir