Faits divers

Voitures incendiées à Viviez : trois jeunes Lotois interpellés

  • Huit voitures ont été détruites dans le brasier.
    Huit voitures ont été détruites dans le brasier. DDM -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Placé en garde à vue à Decazeville, les deux jeunes mineurs du trio ont été déférés au Parquet de Rodez et placés sous contrôle judiciaires.

L’affaire est partie d’un rendez-vous amoureux pris via internet, entre l’un des mineurs de Gramat et une jeune femme aubinoise. Afin de venir à Aubin, le trio aurait volé un premier véhicule à Gramat, abandonné ensuite entre Aubin et Cransac. Là, un autre véhicule est dérobé.

La belle Aubinoise ne vient pas au rendez-vous. Les trois jeunes repartent et s’arrêtent à Viviez. C’est en tentant de dérober un troisième véhicule se trouvant sous le préau municipal qu’un court-circuit aurait été provoqué durant la rupture du neiman de ce véhicule, conduisant à son incendie propagé ensuite à sept autres véhicules et au bâtiment les abritant.

Un témoin prévient la police

Les policiers decazevillois ont été appelés deux heures plus tard par un habitant ayant aperçu des personnes tentant de forcer un véhicule dans une rue adjacente du lieu de l’incendie. Sur place, les policiers ont intercepté un véhicule dont le conducteur refusait d’obtempérer à leur injonction de s’arrêter. Au volant, l’un des mineurs de 17 ans.

Court-circuit accidentel ou criminel 

Le trio était alors conduit dans les locaux du commissariat de police de Decazeville. L’officier de police en charge de l’enquête sur l’incendie de Viviez faisait rapidement le lien. Les jeunes ont alors avoué la tentative de vol sous le préau et ont avancé la thèse du court-circuit accidentel débouchant sur l’incendie.

Le laboratoire toulousain d’investigation technique et scientifique de la police a été saisi pour déterminer l’éventuelle présence d’accélérateur de flammes, laquelle présence si elle est avérée attesterait alors d’un incendie non plus accidentel mais criminel.

Les deux mineurs jugés en septembre

Aussi, à l’issue de la garde à vue des trois jeunes, les deux mineurs ont été déférés au parquet de Rodez où un contrôle judiciaire strict leur a été signifié, avant leur jugement en septembre prochain pour répondre de leurs actes, dont la gravité des qualifications dépendra des résultats scientifiques.

Le majeur, dont l’enquête de police a démontré qu’en raison d’un état d’ébriété avancé, il aurait davantage suivi le mouvement que participé activement aux délits, sera convoqué ultérieurement par la police,  avant un éventuel jugement. 

VIDEO : Quelques images de  l'incedie publiées sur Facebook

Publiée par Audrey Marolleau sur Lundi 15 avril 2019
Bernard-Hugues Saint-Paul
Sur le même sujet
L'immobilier à Viviez

133500 €

A VENDRE MAISON T6 sur 956 m2 de terrain clos.RDC: séjour/salon (36M2) avec[...]

112000 €

A VENDRE Maison en pierre sur 1550m2 de terrain, terrasse avec vue dégagée.[...]

165000 €

A VENDRE- Immeuble de rapport comprenant:RDC : 2 T2 de 35 m2 et 32 m2 dont [...]

Toutes les annonces immobilières de Viviez
Réagir