Services publics

Un retour vers la case centre-ville ?

Abonnés
  • L’ensemble composé de l’ancienne bijouterie Colombié et du magasin Rive droite accueillera le tiers lieu.
    L’ensemble composé de l’ancienne bijouterie Colombié et du magasin Rive droite accueillera le tiers lieu.
Publié le / Modifié le S'abonner

Office de tourisme, tiers lieu, Ehpad… Des services de retour en centre-ville…

En marge du conseil communautaire de jeudi dernier, différents points ont aiguisé la curiosité.

Notamment lorsque le directeur général des services, Xavier Frayssinet, a mis en avant "des projets pour l’avenir de 2019 à 2022".

"La communauté de communes travaille sur des projets structurants, innovants et ambitieux", défend-on auprès des services communautaires.

Parmi ceux-ci, l’aménagement d’un tiers lieu, rue de la République, à l’emplacement de l’ancienne bijouterie Colombiès et du magasin Rive droite, ainsi que dans les étages au-dessus. Objectif énoncé : remettre un maximum de services publics en centre-ville. Un peu dans l’esprit des vases communicants, après les avoir sortis pour qu’ils rejoignent le pôle Interactis – c’était avant – on tente désormais de remplacer la disparition de commerces par le retour des services. Une manière d’appréhender l’aménagement du territoire local…

D’autant que dans un même temps, PLUi oblige, on continue d’accorder des permis de construire commerciaux route de Montauban.

C’est dit, outre le tiers lieu, l’ensemble des services économiques d’Ouest Aveyron communauté retrouveront la rue de la République, au même titre que la pépinière d’entreprises et le guichet unique.

Les 800 m² prévus à cet effet ne devraient cependant pas suffire à accueillir le Fablab.

Mais ce n’est pas tout !

Le président de la communauté de communes Serge Roques l’a dit et redit : il souhaitait que l’office de tourisme intercommunal se retrouve au cœur de la bastide, tout comme l’ensemble des services du patrimoine. Il a ainsi jeté son dévolu sur quatre immeubles parmi lesquels choisir. La priorité serait bien que celui-ci reste autour de la place. Deux immeubles tiennent la corde…

Le programme financier de cet aménagement à venir, en tout état de cause après la saison 2019 qui devrait, a priori, être déjà lancée, est établi. Il est triennal. Les dépenses de l’opération étant programmées autour de 2 000 000 € avec 400 000 € pour 2019, 600 000 € pour 2020 et 1 000 000 € pour 2021. La communauté de communes espérant une enveloppe globale de subventions (État, Région, Europe et Département) de 1 600 000 €. Comme l’a confirmé le directeur général des services lors du point de presse d’avant conseil communautaire, "l’ensemble de ces projets est construit dans une recherche permanente de financement et de contractualisation avec divers partenaires".

Enfin, et il apparaît que Serge Roques y tient particulièrement, le projet d’Ehpad sur fond de réhabilitation de l’ancienne caserne de gendarmerie.

L’étude de faisabilité devrait être lancée au cours de cette année 2019 pour un coût de 50 000 €. Dans l’attente cependant du prix des locaux de la place Fontanges que les Domaines doivent fixer. Or, il apparaît que le périmètre de l’étude est bien plus large. Car un projet sur La Poste autour d’une résidence senior pourrait compléter le processus.

"L’étude doit permettre de voir la compatibilité entre les deux projets et de prendre en considération l’ensemble du périmètre en sachant que l’entrée sur la ville pourrait (devrait ?) s’effectuer via l’avenue Vincent-Cibiel, bien plus agréable que par la chicane de la rue Borelly. Mais une étude reste une étude…".

Rédaction 12
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

299000 €

Situé en centre ville de Villefranche , Immeuble de rapport composé de 2 ma[...]

45800 €

Beau terrain boisé de 2400 m² dans un quartier résidentiel, proche accès ro[...]

247000 €

Immeuble de rapport comprenant 4 appartements de Type 2 et un studio sur 20[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir