A Gages, mémoires toulousaines pour toute la Smala

  • Niko et son Skill Crew seront à Gages le samedi 27 avril.
    Niko et son Skill Crew seront à Gages le samedi 27 avril. Repro CPA
  • Erwan Naour Wallace jouera le vendredi 26 avril à Gages.
    Erwan Naour Wallace jouera le vendredi 26 avril à Gages. Repro CPA
Publié le , mis à jour

Le festival la Smala de Gages aura lieu du 26 au 28 avril. Avec notamment les Toulousains de Skill Crew, dans lequel officie Niko. De quoi réveiller des souvenirs d’il y a plus de 20 ans...

Souvenirs, souvenirs... Nous étions dans les années 1990, dans un temps que les moins de 20 ans ne pourront pas connaître, et votre serviteur officiait alors à Toulouse, travaillant de nuit et hantant, déjà, les hauts lieux de la Ville rose où la musique fleurait bon.

A cette époque, l’on pouvait croiser Nougaro faisant ses courses près des Carmes, ou conversant autour d’un verre au bar du Matin. Côté rue Saint-Rome, on croisait comédiens et musiciens du Capitole, et autres artistes des grandes salles toulousaines après le spectacle dans l’un des restaurants de nuit, en compagnie des prostitué-e-s qui finissaient ou commençaient leur service, pour des repas homériques où parfois résonnaient des "jam sessions" colorées.

Vers la place Arnaud-Bernard, c’était la place forte de Claude Sicre des Fabulous Trobadors et la cave d’un restaurant espagnol dont le nom m’échappe vibrait très souvent aux sons du flamenco et autres joyeusetés latinos. Quand on ne voyait pas débouler, au café rock l’Autan par exemple, un des membres de Zebda descendu du quartier des Izards. Ou près de là, au Cactus, où Régine propose encore ses concerts dominicaux, à l’heure de l’apéro, et où a chanté jusqu’à sa mort le grand Nicolas du groupe Fly and the Tox.

Et ne parlons pas des aventures extra-musicales épisodiques : prendre part à une expédition vers la salle du Bikini avec toute la Mano Negra, parler du plaisir d’improviser sur scène en urinant avec Luther Allison dans les pissotières du Chantaco, ou de poésie en buvant du "Jack" sous la lune en compagnie de Jean-Louis Aubert...

Et puis, vers la place Saint-Pierre, juste à côté, le café le Nain jaune baptisé un peu plus tard le Tacà d’Oli accueillait lui aussi des musiciens, les Zebda encore, et les membres d’un groupe qui montait fort, les Spook and the Guay. En particulier leurs deux chanteurs, Xavier et Niko, inséparables alors sur scène comme à la ville la nuit. Un café rock aux musiques métisses, excepté lorsqu’à la fermeture, le patron mettait Le lac du Connemara pour faire fuir les derniers irréductibles.

Du Nain jaune à la Smala

On en a passé, des soirées, avec les deux des Spook, à apprendre à chanter, refaire le monde ou simplement passer de bons moments. Spook and the Guay était alors "au taquet", titre de l’une de leurs chansons, tournait partout et connaissait le succès dans le sillage de la Mano Negra et des Négresses vertes, des frères d’armes, en Espagne par exemple où leur ska reggae ragga polyglotte et cuivré faisait mouche. Mais toujours rebelle, toulousain, et rétif aux majors compagnies. Sauf en 2000, où ils signent chez Virgin et sortent un live, puis un 4e album deux ans plus tard. Et puis, en 2005, après 15 ans d’existence, le groupe se sépare. Mais pas Xavier et Niko, qui tenteront l’expérience Boom Club, seuls avec un DJ, mais sans trompettes, guitares et autres vrais instruments. L’expérience ne dure guère et puis silence radio...

Et voilà réapparaître Niko, sans Xavier mais leader de Skill Crew, un groupe différent des Spook puisque versé dans le rock et le hip-hop, un mélange détonnant que l’on pourra goûter le samedi 27 avril à la soirée bien rock du festival la Smala de Gages, en compagnie ce soir-là des résistants aveyronnais des Allumés du Pouce et des Parisiens d’Oscar Nip. Une soirée où il fera bon de sauter partout.

Chansons, rock et famille

Car le festival la Smala, lancé l’an dernier et organisé par des musiciens d’ici et d’ailleurs, a planté à nouveau son chapiteau pour trois jours de festival.

Cela commencera le vendredi 26 avril par un rendez-vous plus chansonnesque et festif, avec Erwan Naour,  l’ancien chanteur des Hurlements d’Léo au sein de Wallace, domicilié à Sète, le Boa Brass Band, une fanfare donnant dans les Balkans et le jazz façon Nouvelle-Orléans, et les Témoins de Jah’voine, des adeptes du ska du Lévezou.

Et comme "smala" ça veut dire "famille", le dimanche 28, ce sera pour toutes les familles, les petits et les grands et les aînés, en mode champêtre. La preuve : déjeuner aux tripous dès 8 heures du matin, à 11 heures théâtre de marionnettes avec Cannelle et Timothée, repas façon jazz club, du théâtre tout terrain tiré du sac à 14 heures suivis de concerts en mode léger jusqu’à 20 heures, avec Milo et les Brigands, Omar et mon Accordéon, et des hommages à Jacques Brel et Georges Brassens.

Et puis la Smala de Gages, ce sera cette année l’occasion de saluer Niko, et de se souvenir d’il y a 20 ans, dans la Ville rose...

Monsieur l'Ouïe
Voir les commentaires
L'immobilier à Montrozier

50300 €

Pas d'information[...]

Toutes les annonces immobilières de Montrozier
Réagir