Grand prix Denis-Pons

Cyclisme : démonstration japonaise à Rignac

  • Les Japonais ont surpris leur monde, hier, à Rignac.
    Les Japonais ont surpris leur monde, hier, à Rignac. Photo Aurélie Fabre-Fontana -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Doublé japonais lundi lors de la cinquième édition du Grand Prix Denis Pons avec la victoire, au sprint massif, de Yoshiaki Fukuda devant son compatriote Takumi Ogasawara.

La cinquième édition du Grand Prix Denis Pons a rendu son verdict, lundi à Rignac. Cette course, renommée en l’honneur d’un "gérant d’une brasserie de la commune décédé, connu pour être un ami des sportifs et passionné de sport " selon le président de la course Philippe Viguier, a tenu toutes ses promesses. Celui-ci se montrait particulièrement "satisfait du plateau présent" notamment dans la catégorie juniors Seniors qui ne comptabilisait pas moins de 94 concurrents au départ. Le public amassé le long du parcours a pu constater, comme lors de la précédente et première manche à Saint-Rome-de-Tarn, une démonstration collective. Cependant, ce ne sont pas les coureurs d’Issoire, impressionnants lors de la première épreuve, qui ont fait le spectacle (ils étaient absents pour cette manche) mais bien des cyclistes japonais, en stage jusqu’à la fin de l’année dans la région.

Course débridée et sprint massif à l’arrivée

Dès le début de la course, cinq hommes ont pris rapidement le large. Parmi eux, on retrouve Ludovick Burdack (Guidon Decazevillois), David Raynal (Vélo Club de Rodez), Victor Tourde (Aurillac) et déjà deux coureurs japonais, Ryuki Uga et le futur lauréat Yoshiaki Fukuda. Leur avance n’a jamais dépassé les 40 secondes, le pelote les maîtrisant parfaitement et faisant la jonction à 10 tours de l’arrivée.

Lucas Mayran (Decazeville) ou Vincent Guedon (Rivesaltes) ont bien tenté de contre-attaquer à proximité de l’arrivée, motivés par des primes réparties le long du parcours. En vain. Le niveau très homogène entre les coureurs annihile toute nouvelle tentative d’échappée. De plus, le parcours plat donne un rythme extrêmement soutenu à la course (44 km/h de moyenne pour les premiers), ce qui ne favorise pas les grandes manœuvres.

C’est donc au sprint massif, une première à Rignac, que la victoire se joue. A la surprise générale, c’est le Japonais Yoshiaki Fukuda s’impose devant son compatriote Takumi Ogasawara (déjà 3e l’année passée) et le coureur d’Aurillac, Victor Tourde. Trois coureurs du top 5 (avec la 5e place du japonais Uga, vainqueur chez les juniors) se trouvaient dans l’échappée, preuve qu’ils valaient mieux avoir un coup d’avance que de retard.

Laurent Bressolis, 6e, en profite pour prendre le maillot de leader du challenge, porté hier par procuration par Cyril Couture (Montauban), en l’absence de Quentin Danse et de son second Alexandre Join.

Remise des titres de champion d’Aveyron

Dans les différentes catégories, on note de nouveaux champions d’Aveyron, parmi lesquels Ambre et Gianlucca De Zerbi (Rodez en poussins et pupilles) Mathis Labro (Laissac, benjamins), Timothée Bousquet (Rodez, minimes), Justin Acquier (Decazeville, cadets). Elian Pailhoux (Decazeville, juniors) et Adrien Bonnet (Decazeville, seniors).

L'immobilier à Rignac

113400 €

MAISON 3 PIÈCES AVEC TERRASSE - Dans la ville de RIGNAC (12390), découvrez [...]

240000 €

Avis aux amateurs de pierres !Au cœur d'un environnement calme et agréable,[...]

295000 €

A 1km de toutes commodités, et du centre ville, cette superbe propriété, co[...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir