Environnement

Soirée "Zéro phyto", en prélude à une journée citoyenne

Abonnés
  • Laurie-Anne Coste lors de son intervention.
    Laurie-Anne Coste lors de son intervention.
Publié le / Modifié le S'abonner

La loi Labbé, qui interdit l’usage des produits phytosanitaires dans l’espace public depuis le 1er janvier 2017 et qu’applique la municipalité villefranchoise, s’étend depuis le 1er janvier 2019 à tous les particuliers. C’est pour apporter une information complète au plus grand nombre sur les solutions alternatives au désherbage chimique que la mairie avait organisé une réunion gratuite mardi soir dans la salle du conseil municipal. L’occasion pour Laurent Tranier, premier adjoint, de lancer en introduction un appel : "La commune n’a plus le droit d’utiliser des pesticides sur les espaces verts et le long des trottoirs. Elle a dû faire face de manière imparfaite faute de moyens humains. Préserver l’environnement et la santé est l’affaire de toutes et de tous. Aussi, nous avons décidé d’organiser une journée citoyenne le 15 juin de 9 heures à 13 heures. Tout le monde va participer : les élus comme les employés municipaux. Chacun doit mettre la main à la pâte. Il faut faire passer le message."

Puis Laurie-Anne Coste, conseillère santé du Végétal Biova, le cabinet conseil qui accompagne la commune dans sa démarche "Zéro phyto", a développé l’attitude "Zéro pesticide" en soulignant une nouvelle fois la dangerosité des glyphosates pour la santé. Des méthodes alternatives existent que tout un chacun peut mettre en œuvre : le paillage, le désherbage thermique (avec l’eau chaude de cuisson par exemple) ou simplement manuel, les plantes couvre-sol, les aménagements (tonte différenciée, prairie fleurie…), le rotofil ou les brosses de débroussailleuse. "L’essentiel est de modifier ses pratiques et de changer son regard", a conclu Laurie-Anne. "Nous sommes, en effet, conditionnés. Qu’est-ce qu’un beau jardin ? Les mauvaises herbes et les fleurs sauvages sont utiles. Il faut penser différemment et mettre en avant la biodiversité ". Un exposé qui fut en tout cas fort vivant et documenté.

L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

67000 €

Proche du centre à ville à pied, appartement T1 bis de 38.9m² situé au 1er[...]

191000 €

Dans l'un des plus prestigieux immeubles de la ville, appartement de standi[...]

145000 €

A deux pas du centre ville, Place Fontanges, découvrez notre programme d’ap[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir