Santé

Paludisme : les enfants de moins de 5 ans sont les plus vulnérables

  • En 2017, le nombre de décès dans le monde liés au paludisme est estimé à 435.000
    En 2017, le nombre de décès dans le monde liés au paludisme est estimé à 435.000 HAYKIRDI /Istock.com -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme le 25 avril, l'ONG de parrainage d'enfants Vision du Monde alerte sur l'urgence d'agir pour un monde sans paludisme. Selon l'Organisation mondiale de la santé, le nombre de décès dans le monde liés au paludisme en 2017 est estimé à 435.000. 

Dans le monde, un enfant meurt du paludisme toutes les 2 minutes. Le paludisme, ou malaria, est une maladie transmise par les moustiques femelles de l'espèce Anopheles, porteuses du parasite Plasmodium. En s'attaquant aux globules rouges, ce parasite entraîne fièvre, maux de tête, vomissements et troubles circulatoires chez le patient.

Quinze pays concentrent à eux seuls 80% des cas de paludisme dont le Nigéria, la République Démocratique du Congo, le Mozambique, le Burundi, l'Inde et l'Ouganda. Fragilisés par la malnutrition, les enfants en bas âge sont particulièrement affaiblis et n'ont pas la force de lutter contre la maladie. 

"Les enfants de moins de 5 ans sont les plus vulnérables face à cette maladie. Cette même année, ils ont représenté 61% des décès", souligne Vision du Monde

58.000 moustiquaires installées au Burundi 

Dans les zones infectées par la maladie, l'ONG distribue des moustiquaires imprégnées d'insecticide et facilite la prise en charge médicale des victimes du paludisme par la mise en place de centres de santé dans des zones géographiques reculées. La prévention et les traitements contre le paludisme sont intégrés à ses programmes WASH (eau potable, assainissement et hygiène.) 

Les actions d'assainissement jouent un rôle majeur dans la lutte contre le paludisme permettant ainsi d'éviter les eaux stagnantes et la prolifération de moustiques contaminés. Au Burundi, l'ONG humanitaire a installé 58.000 moustiquaires et 184.000 foyers ont été imprégnés d'insecticide. Avec le soutien des cliniques locales, 18.000 enfants burundais ont reçu une aide alimentaire adaptée, leur permettant de mieux lutter contre les maladies.

Pour protéger les enfants du paludisme dans les zones sensibles et récolter des dons, Vision du Monde propose d'offrir un lot de 2 moustiquaires (à 12€, soit 4.08€ après déduction d'impôt). Les familles bénéficiaires sont identifiées par les équipes de l'ONG présentes sur place, en concertation avec la population locale.

Pour l'édition 2019 de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, l'OMS se joint au Partenariat RBM à la Commission de l'Union africaine et à d'autres organisations partenaires et lance la campagne "Zéro Palu ! Je m'engage", qui incite à mobiliser des ressources supplémentaires et à donner aux communautés les moyens de s'approprier la prévention et la prise en charge de la maladie.

Réagir