Quand le folklore et la chorégraphie contemporaine s’unissent

  • Le centenaire Soulages se prépare aussi à Sénergues
    Le centenaire Soulages se prépare aussi à Sénergues
Publié le , mis à jour

En prévision des festivités de l’inauguration, le 30 juin, de la verrière en cours de réalisation par Lucile Viaud et Antonin Pons-Braley au musée Denis-Puech, le groupe folklorique Lous Castelous de Sénergues répète avec assiduité, sous la direction de la danseuse chorégraphe Dalila Belaza. S’inspirant des danses de notre folklore qu’elle revisite avec grand respect, elle crée une chorégraphie avec décomposition des gestes et du rythme qui passe du mime à des vagues et à des ondes endiablées au son sec des esclops avec de surprenants retours au ralenti et au silence, sur une musique intemporelle. Cette chorégraphie pourrait symboliser la genèse des êtres humains qui vont à la rencontre des uns vers les autres en esquissant de lents pas d’approche qui peu à peu vont devenir danses. "C’est un peu déroutant par rapport à nos habitudes de danses, mais c’est une expérience fantastique que nous vivons. Toute l’équipe est super motivée", déclare le président Benoît Clot.

Quant à Dalila Belaza, elle est pleinement satisfaite du comportement du groupe qui répond parfaitement bien à ses demandes. Encore deux ou trois répétitions au musée Denis-Puech pour prendre possession de l’espace et ce sera le grand jour de l’inauguration.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Sénergues

68000 €

Maison de type 5 sur 495 m² de terrain, composée en rez-de chaussée d'une [...]

Toutes les annonces immobilières de Sénergues
Réagir