Secours

Villefranche-de Panat : à 13 ans, Nathan Solignac savait déjà qu’il voulait secourir les autres

  • Nathan Solignac rejoindra, sous peu, la grande famille des soldats du feu.
    Nathan Solignac rejoindra, sous peu, la grande famille des soldats du feu. CPA / CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Nous avons rencontré Nathan Solignac le lendemain du grand incendie, ce feu d’enfer qui a ravagé Notre-Dame de Paris et, forcément, cet entretien a pris un aspect plus authentique. D’autant que ces jeunes qui consacrent leurs loisirs à apprendre les secours, lors des accidents nombreux que la vie génère, sont une poignée. Mais d’abord, qu’est-ce qu’un JPS ? Ce n’est pas l’engin qui vous guide sur la route mais, en cas de mauvaise sortie de route, il vous sera de première utilité. L’association départementale des Jeunes Sapeurs-pompiers (JPS) a ouvert une nouvelle section qui s’appelle Recanauvi. Elle regroupe les enfants de Réquista (RE), Cassagnes (CA), Naucelle (NAU), Villefranche de Panat (VI). RECANAUVI, ça rime avec vie, notre bien commun à tous. Elle est ouverte aux garçons et filles nés en 2001, 2002 et avant le 20 août 2003. Cette formation dure 3 ans et a lieu tous les samedis. Un test valide chaque année. La formation est ensuite clôturée par l’obtention du brevet national de JSP qui équivaut à 95 % de la formation initiale d’un sapeur-pompier volontaire. Et ils sont 122 à travers le département, âgés de 12 à 17 ans, à vouloir tendre la main à ceux que la vie a stupidement mis dans l’ornière. Et parfois, pour un rien, trois fois rien, on trébuche. La chute, ça va vite ! Alors, ils sont là !

"Tout petit, je voulais être pompier"

Nathan intégrera la caserne en juillet. Il a 16 ans et des rêves, comme tout le monde, mais aussi des certitudes, bien à lui. Il termine son cycle de trois ans. Il y a consacré tous ses week-ends. Parallèlement, il suit des études, à Égletons, en Corrèze, à l’école d’application des travaux publics où il espère obtenir un bac pro, voire un BTS, pour devenir chef de chantier, le cas échéant. Mais il sera pompier, ça c’est certain ! "Hier, j’ai été très attentif. Cette cathédrale en feu, à la télé... Et les gars qui montaient si haut. Il fallait y aller. En 2000, mon père a fait un arrêt cardiaque. J’étais pas né. On me l’a raconté. J’ai alors compris que je serai pompier. Je suis le seul jeune de Villefranche mais tant pis. J’ai choisi. Je préfère me lever à 7 heures. La section est une famille. J’y ai des amis très proches. J’apprends l’assurance, la confiance en moi. Il faut que j’apprenne aussi à concilier deux vies. Mais comme je n’ai que 16 ans, ça devrait passer... Je vais m’organiser". À propos, chapeau, Nathan ! T’es chouette !

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

137500 €

Villefranche de Panat - Proche des lacs - Maison T3 de 93m² habitbles, en p[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir