National (32e journée)

Football : Rodez, ça sent la sacrée soirée

Abonnés
  • Le 11 avril dernier, après leur succès 3-1 face à Boulogne, les Ruthénois  ont validé leur ticket pour la Ligue 2 et communié avec leur public. En sera-t-il de même pour le titre de champion ce soir ? 
    Le 11 avril dernier, après leur succès 3-1 face à Boulogne, les Ruthénois  ont validé leur ticket pour la Ligue 2 et communié avec leur public. En sera-t-il de même pour le titre de champion ce soir ?  Archives : JLB / Archives : JLB
Publié le / Modifié le S'abonner
Une victoire face à Drancy à Paul-Lignon ce vendredi 3 mai (20 heures)  et le Raf sera à coup sûr sacré champion alors qu’il fête ce soir ses 90 ans. Un nul et même une défaite peuvent aussi suffire pour ceux qui sont déjà assurés d’accéder à la Ligue 2  depuis le 11 avril dernier.

Ils ont beau avoir décroché le Graal, cette fameuse accession en Ligue 2 il y a trois semaines, les Ruthénois ne sont pas rassasiés pour autant. Eux qui lorgnent désormais sur un titre de champion de France de National qui semble ne pas pouvoir leur échapper ; tout autant que sur les records de la 3e division française. Il faut dire que leur série en cours de dix matches sans revers (dont neuf succès !) les place dans une position de patron incontesté. Et la venue de la lanterne rouge drancéenne, condamnée à trois journées du terme, ce soir (20 heures) rue Vieussens pourrait ainsi voir la bande à Amiran Sanaia décrocher un 22e succès cette saison.

Si cela était le cas, le titre, bien qu’honorifique, de champion serait d’ores et déjà dans la poche. Mais en cas de nul, voire de défaite, les Aveyronnais pourraient malgré tout être sacrés : si Chambly (qui se déplace à Avranches dans le même temps) ne s’impose pas dans le premier cas et s’incline dans le second. « À nous de faire le même match qu’à Bourg-en-Bresse », a indiqué hier le Laurent Peyrelade. Un coach qui s’était dit « impressionné » par le niveau de performance des siens lors du dernier match, il y a 15 jours dans l’Ain, remporté 2-0.

Preuve que les Aveyronnais n’évoluent pas du tout en roue libre, la composition du groupe pour ce match. Ainsi, mis à part le jeune Hugo Garcia, rarement vu cette saison, les habituels titulaires sont bien là, pas préservés. Il manquera toutefois Aurélien Tertereau qui purge un match de suspension. Manquent aussi à l’appel les blessés de longue date Khaled Ayari, Hugo Robert et Dorian Caddy (lire plus bas), alors que Michel Ramon souffre, lui, des ischio-jambiers.

Pas de quoi affaiblir l’incroyable collectif sang et or qui espère bien « profiter et partager » jusqu’à la fin de saison ; ou, à défaut, ce serait une énorme surprise.

Le chiffre

3

L’accession acquise depuis bientôt un mois, on s’active du côté du staff au sujet du mercato. Si le milieu clermontois Cantyn Chastang était à l’essai cette semaine à Rodez, il s’agit d’abord de travailler sur ce que sera le futur des joueurs actuels du club. Le coach a ainsi commencé sa série d’entretiens individuels (hier à la mi-journée, il lui restait huit joueurs - sur 26 - à voir), première étape devançant les fameuses négociations de contrat avec les dirigeants. À cette occasion, Laurent Peyrelade dévoile à ses hommes s’il souhaite les voir poursuivre l’aventure avec lui et le club ou s’il les « laisse libre ». Sans vouloir dévoiler l’identité de ces derniers (« C’est au manager - Gregory Ursule, NDLR - de le faire, sûrement en début de semaine prochaine » dixit le technicien), il a donné un chiffre. Ainsi, indépendamment des quatre éléments en prêt (Douline, Roche, David, Dieng), seulement trois joueurs sont invités à quitter l’équipe et le cas d’un autre n’est toujours pas tranché.

Aurélien Parayre
L'immobilier à Rodez

564 €

LOCATION SANS AUCUN FRAIS D'AGENCE 3 Pièces situé sur le tour de ville à pr[...]

102000 €

A vendre, Rodez très proche centre ville, quartier calme Type 3 avec logg[...]

60 €

RODEZ : Situé Rue Sadi Carnot, garage individuel fermé d'une superficie de [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir