Musique

Vabres-l'Abbaye : Poly-sons fait son cirque dès ce mercredi 8 mai

  • Un festival qui commence en flamenco.
    Un festival qui commence en flamenco. Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner

La sixième édition du festival "C’est quoi ce cirque ?" de l’association saint-affricaine s’installe à Vabres-l’Abbaye du 8 mai au 8 juin, pour des concerts et spectacles à gogo.

Il n’y a que des polissons pour planter un chapiteau de cirque dans les jardins d’un évêché. Bon, ça fait longtemps que la population ensoutanée a déserté la place, mais quand même, un tel choc de cultures...

Ceci dit, ce n’est pas polissons qu’il faut dire, mais poly-sons, du nom de la vénérable association qui existe sur le Saint-Affricain depuis belle lurette. Et quia connu un coup de chaud fin mai 2018 quand le siège social de l’association, les studios d’enregistrement de la Maurelle près de Bournac, a été frappé par la foudre et incendié. C’était certes un siège social presque purement administratif, mais depuis, c’est comme si Poly-sons avait un siège social itinérant, loti dans les différents lieu qu’elle occupe tout au long de l’année pour proposer spectacles et concerts : le Petit carré d’art pour les Barrés du carré, le caveau pour des soirées concerts ou encore les rues de Saint-Affrique pour le festival d’arts de la rue la Ruée vers l’art, mais aussi le festival de blues de Saint-Izaire en été, et depuis six ans donc, les jardins de l’évêché de Vabres-l’Abbaye pour l’épatant festival C’est quoi ce cirque ? Ce n’est pas une question, et même avec le temps, c’est devenu une affirmation.

Tous les ans en effet, entre mai et juin et sur une durée d’un mois, Poly-sons propose des rendez-vous théâtraux, circassiens et musicaux à un public de 8 à 88 ans. Un chapiteau de cirque et un programme éclectique pour en prendre plein les mirettes et plein les feuilles.

Cette année, l’acte VI des aventures de Cest quoi ce cirque? (CQCC pour les intimes) commencera le mercredi 8 mai, jour férié, par une journée portes ouvertes pour présenter la progammation mijotée par les polissons de Poly-sons.

On accueille dès 15 heures petits et grands avec des jeux en bois, des poneys bien vivants, un apéro et des tapas pour lancer le grans barnum, au beau milieu des 22es Rendez-vous jardiniers du village.

Une ouverture de festival qui ne se fera pas sans spectacle, avec celui de Toca Flamenco, suivi d’un spectacle de cabaret cirque puis du swing jazz de Cabaret Sauvignon.

Cirque et concerts

Et le CQCC enchaînera vite, manière de ne pas laisser filer le printemps trop vite, avec les concerts vendredi 10 mai de Chromb! et sa musique de chambre rock sauvage, et de la fanfare world et groove d’Oliba International, "tropical et populaire".

A peine le temps de dire ouf, ou pas, et à nouveau des concerts le samedi 11 mai, pop et électro cette fois, avec Katcross, Ultra Zook qui n’en est pas trop, et le duo toulousain Volgane.

Le vendredi sera consacré au hip-hop avec les prestations de Billie Brelok from Nanterre, Zeta et Fl-How. Une soirée organisée par l’association copine 12 Studio puisque le chapiteau peut être parfois partagé.

Ensuite, le vendredi 24, on s’oriente vers le spectacle avec les danses circassiennes de la compagnie Cabas.Cirque et théâtre qui tiendront encore la corde avec la participation des élèves du lycée agricole de la Cazotte, la compagnie du Fardeau et l’école de cirque Chakana, qui n’oublie pas de jouer de la musique, mais faut voir comment... Et le lendemain, c’est le règne du clownCubo !

Samedi 1er juin, le chapiteau justifiera sa présente avec un nouveau show de cirque avec l’acrobate Boi. Tout comme le mercredi 5 juin avec la compagnie le Roi des Singes, ainsi que pour clôturer le festival les 7 et 8 juin, une nouvelle édition de cabaret des Barrés du carré.

Et pour finir, une grande parade? C’est monsieur l’évêque qui serait content...

Laurent Roustan
Réagir