Famille

Grossesse : quand le placenta est inséré trop près du col…

  • Grossesse : quand le placenta est inséré trop près du col…
    Grossesse : quand le placenta est inséré trop près du col…
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Au milieu du XIXe siècle, le placenta praevia était à l’origine d’environ 30% des cas de mortalité maternelle ! Avec l’amélioration des techniques de diagnostic et de prise en charge, il s’agit aujourd’hui d’une complication rare de la grossesse. Elle en concernerait une sur 200. 

Symbole de l’union de la mère à son enfant, le placenta se forme dès le début de la grossesse, dans les jours qui suivent la fécondation. Il est normalement situé vers le haut de la cavité utérine. Mais parfois, il est inséré au niveau de la partie basse, autrement dit, ‘sur le chemin’ du bébé vers le col. Les spécialistes parlent d’un placenta praevia, lequel est qualifié de « recouvrant », lorsque cet organe recouvre le col.

Si – le plus souvent – il ne nuit pas au développement du bébé, un placenta praevia constitue néanmoins une urgence obstétricale. En fin de grossesse et sous l’impulsion des contractions, il peut en effet entraîner un décollement partiel du placenta. Avec un risque d’hémorragies potentiellement abondantes.

Indication de césarienne 

Le diagnostic est le plus souvent réalisé lors de l’échographie du troisième trimestre. Il peut toutefois être fait avant « s’il apparaît des saignements rouges, indolores, spontanés ou après un rapport », précise le Collège nationale des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF). « Devant un saignement, il faut bien sûr consulter, en urgence, dans la maternité la plus proche. »

Au niveau de la prise en charge, le repos absolu – le plus souvent en milieu hospitalier – est indiqué pour stabiliser ces hémorragies. Et « en cas de formes sévères, une césarienne en urgence sera réalisée, même si le terme n’est pas atteint », conclut le CNGOF.

Destination Santé
Réagir