Scolarité

Au lycée Monteil de Rodez : "Osez tenter les prépas et les grandes écoles"

  • Un moment d’échanges important entre élèves et intervenant.
    Un moment d’échanges important entre élèves et intervenant. CCh -
Publié le / Modifié le S'abonner

L’association "Toi Aussi !", créée par de jeunes diplômés, vise à promouvoir les classes préparatoires et les grandes écoles. Arnaud Dubief, ancien élève de prépa à Paris, était hier au lycée Monteil.

C’est une première en Aveyron. Hier, cinq classes de première du lycée Monteil ont assisté à la présentation d’Arnaud Dubief, cofondateur avec Gaspard de Veyrac de l’association "Toi Aussi !". "L’idée, à travers ce projet, est de lutter contre le manque d’informations et l’autocensure qui peut régner dans les zones éloignées des grands centres urbains", explique Arnaud Dubief, diplômé d’HEC Paris en 2016. En effet, trop d’élèves issus de petites villes de province, n’osent pas franchir le pas de la prépa.

Aujourd’hui, l’association, qui se déplace dans toute la France depuis plus d’un an, compte 12 intervenants tous issus de classes préparatoires et de grandes écoles (Polytechnique, HEC, Centrale-Supélec…). Plus de 2 100 jeunes ont déjà été sensibilisés.

"La prépa, c’est accessible"

"Les élèves s’imaginent souvent que ce sont des études insurmontables pour eux mais ce n’est pas le cas", déclare Jean-Paul Sirieys, proviseur du lycée Monteil. Pour la proviseur adjointe, Anne-Frédérique Rousseau, il est nécessaire de mener cette réflexion d’orientation et ce, dès la classe de première. "Faire intervenir une association comme celle-ci est une première pour le lycée. C’est une manière pour les lycéens d’appréhender cet univers que sont les prépas, et de les “désacraliser” par l’intermédiaire de jeunes qui étaient à leur place quelques années auparavant."

"Un prolongement du lycée"

Les classes préparatoires sont souvent perçues par les lycéens comme trop difficiles pour eux avec trop de travail, peu de temps libre… comme ont pu l’exprimer certains élèves. Certes, "la charge de travail est conséquence", souligne Arnaud Dubief, et il faut savoir s’organiser. Mais "la véritable différence avec le lycée, c’est le travail personnel demandé qui est plus important, ainsi que l’organisation qui est indispensable". Et puis, passer par une prépa permet de conserver un cadre dans ses études, de se créer des amitiés très fortes mais surtout de se donner toutes ses chances pour intégrer une grande école. "Même si on ne réussit pas le concours, c’est loin d’être du temps perdu, il existe une multitude d’équivalences et de passerelles", rassure le jeune intervenant.

Et l’aspect financier ne doit pas non plus être un frein : "Beaucoup de dispositifs sont mis en place pour vous aider, que ce soit en termes de logement mais aussi pour les repas ou les fournitures", poursuit-il. Et comme le diplômé a pu le souligner, beaucoup d’écoles sont publiques.

De quoi éveillez des envies et susciter des vocations pour ces jeunes et une expérience à renouveler avec d’autres lycées aveyronnais.

Centre Presse
L'immobilier à Rodez

354 €

Situé au cœur du quartier du Faubourg, venez visiter ce très bel appartemen[...]

454 €

Situé à RODEZ sur le tour de ville, venez découvrir cet appartement coquet [...]

239 €

RODEZ - STUDIO fonctionnel à proximité du Lycée Monteil et de l'IUT compre[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir