Justice

Le tribunal de Rodez, cour d’appel durant trois jours

Abonnés
  • Me Édouard Martial, ici au procès d’Abdelkader Merah, plaidera en faveur de l’accusé Saladin Tebessi, du 15 au 17 mai.
    Me Édouard Martial, ici au procès d’Abdelkader Merah, plaidera en faveur de l’accusé Saladin Tebessi, du 15 au 17 mai. DR - Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Un homme accusé d’avoir frappé mortellement une ex-prostituée à Béziers, en avril 2015, sera jugé en appel à Rodez. Une grande première pour le tribunal.

C’est une grande première : la cour d’assises de l’Aveyron, traditionnellement réservée aux affaires locales, se transformera en cour d’appel le 14 mai prochain. Pour cette entrée en matière, le tribunal de Rodez et ses jurés aveyronnais, neuf au lieu de six en première instance, se pencheront sur une "belle affaire", comme on dit dans le jargon, avec le dossier Saladin Tebessi. Accusé d’avoir frappé mortellement une ex-prostituée à Béziers, en avril 2015, ce dernier avait écopé de 18 ans de réclusion criminelle, devant le tribunal de Montpellier. Mais le trentenaire, au parcours tumultueux et décrit comme "psychopathe" et "dangereux" par les experts psychiatriques, a toujours nié les faits. Et a interjeté appel par le biais de son avocat, Me Édouard Martial.

D’autres affaires criminelles jugées en appel à Rodez ?

Le Bordelais, réputé comme étant un ténor du barreau, défendra de nouveau Saladin Tebessi, du 15 au 17 mai, dans la préfecture aveyronnaise. Et nul doute que ce dernier plaidera l’acquittement pour son client. Les débats, eux, seront menés par le juge Charles Pinarel, connu en Aveyron pour avoir mené notamment le procès en appel de Marc Féral, en 2017. Quant au tribunal de Rodez, il a d’ores et déjà bien préparé la tenue de ce procès en appel. "On a accepté de devenir cour d’appel car nous en avons les moyens", confirme le président, Éric Bramat. Quant à savoir si de nouvelles affaires criminelles seront jugées en appel à Rodez dans le futur – et allégeront ainsi d’autres tribunaux de la région, celui de Montpellier en premier lieu –, Éric Bramat ne s’avance pas : "Je ne sais pas du tout, on verra".

Trois affaires de viol également au programme

Lors de cette session d’assises, le tribunal de Rodez se penchera également sur trois affaires de viol du 20 au 31 mai. La première d’entre elle concerne des faits incestueux sur un mineur de 2002 à 2008, à Capdenac et Sonnac. Sous contrôle judiciaire, l’accusé sera défendu par Me Foucault et Aoust alors que la partie civile sera représentée par Me Boutaric.

S’ensuivra une autre affaire de viol commis à Sainte-Enimie (Lozère), dans la nuit du 7 au 8 novembre 2010. L’accusé est un Millavois. Du 27 au 31 mai, ce sera au tour d’un mineur à répondre d’accusation de viol, commis le 25 avril 2012 sur la commune de Mauriac, dans le Cantal.

Le juge Régis Cayrol présidera ces trois affaires.

Mathieu Roualdés
L'immobilier à Rodez

174000 €

A vendre Rodez, T3 de 96m² avec garage, au 3° étage d'une résidence avec as[...]

158000 €

A 1min de rodez, Appartement rare, en 1er et dernier étage avec deux terras[...]

264 €

Appartement T1 à proximité de toutes commodités, refait à neuf avec kitchen[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir