National

Football : Rodez en veut toujours

Abonnés
  • Chougrani et les Ruthénois étaient bien présents sur le terrain, jeudi soir.
    Chougrani et les Ruthénois étaient bien présents sur le terrain, jeudi soir. Nicolas GESLIN - Nicolas GESLIN
Publié le / Modifié le S'abonner
Douzième match de rang sans revers pour le champion de National, jeudi soir à Laval.

Les champions ne sont pas encore en vacances. Assurés de la première place depuis leur succès face à Drancy (1-0) la semaine dernière, les Ruthénois ont livré une prestation aboutie sur la pelouse de Laval, hier, soldée par un score de parité, portant à douze leur série en cours d’invincibilité (dix succès, deux nuls) !
Sur les terres de la meilleure équipe du championnat à domicile, en quête de points pour décrocher le barrage d’accession à la Ligue 2, les hommes de Laurent Peyrelade se sont présentés avec les mêmes intentions de conquêtes qui les ont animés tout au long de la saison. Un peu comme si après avoir avalé le gâteau puis la cerise qui le surmontait, ils s’étaient résolus à s’attaquer aux pâtisseries de leurs camarades.


Place à la célébration


Un engagement total qui n’a pas épargné le meilleur buteur maison, Florian David, touché à la cuisse et sorti prématurément, mais dont la béquille  reçue n’inquiétait pas outre mesure le staff, hier après la partie.
En ouvrant le score par Pierre Ruffaut juste avant la pause (45e+1), à la conclusion d’une attaque rapide menée par Joris Chougrani à la suite d’une récupération de balle dans le camp adverse, les Aveyronnais se seraient bien vus ajouter un nouveau succès à leur impressionnant bilan à l’extérieur. Les compteurs resteront figés à neuf (en dix-sept rencontres !), la faute au but inscrit par Bridge Ndilu (69e), à la suite d’une perte de balle de Pierre Bardy, par ailleurs impérial.
Qu’importe. Cela ne vient pas ternir la prestation collective récitée hier soir, une nouvelle fois de haut vol. Après une entame à résister à la furia des Tangos, Pierre Ruffaut et consorts ont peu à peu
pris l’ascendant. Avec un jeu plaisant, fait de passes au sol et de mouvements, ils ont mis en difficulté la défense lavalloise. Au point d’ouvrir logiquement le score et de rappeller que Rodez est bien la meilleure équipe de National cette saison. Mais qui en doutait encore ?
Les Ruthénois se contenteront d’autant plus du nul, que leur dernier déplacement de la saison aurait pu se terminer sur une note négative. Les Lavallois, qui ont paradoxalement essentiellement procédé en contre durant le second acte, ont touché deux fois les montants, par Gaël Danic (51e) et Bridge Ndilu (78e).
Mais ces pérépities seront déjà oubliées vendredi prochain, pour la réception de Lyon-Duchère lors de la dernière journée, et célébrer comme il se doit une saison historique.
 

A laval, Guillaume Verdu
L'immobilier à Rodez

569 €

Appartement 3 chambres avec cave garage et ascenseur. Balcon. Lumineux et t[...]

759 €

RODEZ : Appartement de type 5 spacieux situé à deux pas du centre ville au[...]

295 €

Charmant studio rénové et meublé, coin kitchnette.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir