Environnement

Sud-Aveyron : le député européen José Bové fiché par Monsanto

  • José Bové.
    José Bové. Romain Gruffaz -
Publié le / Modifié le S'abonner
Député européen écologiste et leader français de la lutte contre les OGM, José Bové aurait été fiché, entre autres personnalités opposées au glyphosate, par le semencier Monsanto. Il annonce son intention de porter l'affaire devant la justice.  Interview.

Comment réagissez-vous à votre fichage par Monsanto ?

Je ne suis pas surpris puisqu’à cause d’eux je suis interdit de séjour aux Etats-Unis depuis 1996. J’avais été refoulé à l’aéroport JFK de New-York alors que je me rendais à l’assemblée générale du collectif américain contre Monsanto. À la douane on m’avait expliqué que je me rendais à cette assemblée générale et depuis, je suis blacklisté. J’observe sur ma fiche que je suis très connu pour mon combat anti-OGM et je le revendique. Monsanto me considère comme un adversaire, ce qui est logique. En revanche ce qui est choquant, c’est l’élaboration d’un fichier de deux cents noms en France, d’élus ou de journalistes. Ce listing est parfaitement scandaleux car on voit comment ils essaient de construire un lobbying invraisemblable. On observe une volonté de passer par-dessus la démocratie et l’information.

Quelles suites allez-vous donner à votre fichage ?

J’envisage avec mon avocate de porter cela devant la justice. Il est important qu’il y ait sur le sujet une action collective.

Subissez-vous la pression de semenciers comme Monsanto ?

C’est plutôt moi qui leur mets la pression et pas l’inverse. J’ai déjà fauché quelques champs et j’ai toujours agi à visage découvert.

Sébastien Marti - DDM
Réagir