La préfète interpellée sur plusieurs sujets par les syndicats

  • Jacques Molières, Anthony Quintard et Laurent Saint-Affre ont exposé leurs sujetsde préoccupations à la préfète.
    Jacques Molières, Anthony Quintard et Laurent Saint-Affre ont exposé leurs sujetsde préoccupations à la préfète. CP
Publié le , mis à jour

Les représentants du monde agricole ont été reçus durant deux heures par Catherine de La Robertie.

Jeudi après-midi, les représentants de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA), Laurent Saint-Affre, des Jeunes agriculteurs (JA), Anthony Quintard, ainsi que Jacques Molières, le président de la Chambre d’agriculture, ont pris deux heures pour évoquer avec la préfète Catherine de La Robertie les différents sujets qui les préoccupent. Au premier rang desquels, les zones vulnérables.

Un dossier toujours en cours, dans la mesure où 70 communes ou partie de communes du département sont concernées. Les agriculteurs ont demandé aux services de l’État "d’assumer cette situation" en communiquant aux éleveurs concernés tout ce que cela induit. "Nous, nous contestons ce classement mais communiquerons de manière plus précise sur ce sujet une fois que l’État aura fait son travail ", a commenté Laurent Saint-Affre, le président de la FDSEA. Dans un registre tout aussi proche, les représentants agricoles ont demandé que la nouvelle cartographie des cours d’eau de l’Aveyron soit effectivement réalisée.

Autre sujet "aveyronnais" sur lequel les agriculteurs ont interpellé la représentante de l’État : la prolifération du sanglier. Les agriculteurs, compte tenu des dégâts occasionnés en divers lieux du département, ont demandé son classement en nuisible. Afin de pouvoir être chassé sur une période plus étendue. Sur ce sujet, l’État est en attente de la nouvelle loi Chasse, qui pourrait le classer en nuisible, et de la décision que prendra la fédération aveyronnaise.

Revalorisation des retraites agricoles, polémique autour du bleu de brebis à Roquefort, application de la loi Alimentation, soutien à l’installation agricole, etc. sont autant de sujets qui ont été abordés avec la préfète durant ces deux heures. Le tout dans une atmosphère " calme ", le temps étant à l’échange.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

290 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement exposé plein su[...]

830 €

Dans petit collectf neuf de 5 appartements, T3 duplex de 77 m2, comprenant [...]

45 €

RODEZ : Proche du centre ville parking extérieur situé au 3, rue Pasteur à [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?