Tourisme

Le premier "écolodge" flottant navigue sur le lac de Castelnau

  • Un Carré de Vie original sur le lac.
    Un Carré de Vie original sur le lac. JAT -
Publié le / Modifié le S'abonner
L'entreprise aveyronnaise Boissière et l'architecte d'origine millavoise Jacques Pierrejan ont conçu cet habitat écologique flottant dont la remise des clefs a été effectué ce mercredi. Un ministre ou secretaire d'Etat visitera cette innovation le 27 juin.

Carré de Vie. Tel est le nom du concept de création et fabrication entièrement aveyronnaise qui flotte désormais sur le lac de Castelnau-Lassouts. Frédéric Boissière, gérant de l'entreprise éponyme et de la société de commercialisation Carré de Vie, a énoncé ce mercredi les multiples avant-premières de cette réalisation qui va faire jurisprudence : ce modèle existe sur terre comme sur l'eau avec une autonomie énergétique gràce aux panneaux photovotaïques avec la possibilité de poser une éolienne et la mise en oeuvre d'un système de phytro-épuration. Ce "lieu de vie", comme dit Frédéric Bessière, est recyclable à 95%. L'entreprise a même déposé une marque "En attendant les brebis" pour le mobilier, haut de gamme, gage du savoir-faire aveyronnais avec le bois local, le cuir millavois et la confection artisanale. De fait, le Carré de Vie a "une vocation internationale" avec déjà des clients aux Antilles, dans le Nord de la France et sur la Seine en vue des Jeux olympiques à Paris. Comme le dit Alain Picasso, responsable de l'agence EDF Hydro et partenaire, il s'agit "d'une vitrine en Aveyron pour la France et l'international"

Vue sur le lac, la nature environnante et le village de Mandailles, le Carré de Vie offre un panorama à 360° avec deux grands lits, espace cuisine, coin salon avec rocking chair, deux douches, toilettes dans un esprit qui colle à la demande. "Les gens veulent de l'insolite, être hors du temps, de l'innovation, le Carré de Vie est un outil de séduction", dit en ce sens Jean-Luc Calmelly, président de l'Agence de développement touristique en Aveyron (ADT). 

Petit bémol, cette réalisation rendue possible grâce à l'engagement du syndicat mixte à vocation multiples (Sivom) du lac de Casltenau-Lassouts présidé par Christian Naudan  qui s'est vu remettre les clefs ce mercredi, ne sera pas en fonctionnement cet été. "Il faut maintenant le faire vivre et il nous faut trouver un prestataire à la hauteur", glisse Christian Naudan. En clair, il faudrait un deuxième Carré de Vie pour permettre de se jeter à l'eau. Or, le premier a coûté 310 000€ (aides de l'Etat, Departement, EDF) et les élections municipales l'an prochain risquent de freiner les ardeurs...

A cela s'ajoute un loupé symbolique : Nicolas Hulot, présent mardi soir à Conques, aurait été le parfait ambassadeur. D'autant que ce mercedi après-midi, il arpentait Bozouls et son canyon dont le maire n'est autre que Jean-Luc Calmelly. "Il aurait fallu l'organiser", admet ce dernier. La manifestation "Lac'titude" organisée par EDF le 27 juin pour promouvoir le tourisme en milieu rural avec la visite du Carré de vie, verra la venue "d'un ministre ou secrétaire d'Etat", annonce Alain Picasso. Ce sera l'occasion de rattraper le coup.

OLIVIER COURTIL
L'immobilier à Castelnau-De-Mandailles

22250 €

Au cœur de Castelnau, à environ 15min d'Espalion. Maison de village avec so[...]

35300 €

Terrain hors lotissement en position dominante et vue dégagée. Superficie d[...]

Toutes les annonces immobilières de Castelnau-De-Mandailles
Réagir