Solidarité

Villefranche-de-Rouergue : le jardin pousse sur le terreau fertile du partage

  • Pour marquer l’inauguration du jardin, un pommier a été planté, chacun mettant sa pelletée de terre.
    Pour marquer l’inauguration du jardin, un pommier a été planté, chacun mettant sa pelletée de terre. DDM -
Publié le / Modifié le S'abonner

Des résidents du foyer d’hébergement de l’ESAT de Martiel ont créé un potager sur un terrain mis à disposition par la mairie de Villefranche. Un projet exemplaire sur le plan de la solidarité et de l’échange.

Chemin des Bédices, en bordure de la rivière Aveyron, un beau jardin est en train de pousser. Sa bonne terre y fait grandir légumes et fleurs, mais, surtout, c’est un terreau fertile appelé partage, échange, solidarité, qui le fait grandir. Ces trois qualificatifs pour un projet exemplaire mis en lumière mercredi après-midi avec son inauguration. Le soleil resplendissant de cette journée du joli mois de mai apportait la touche supplémentaire à un bonheur déjà rayonnant dans tous les cœurs.

Rompre l’isolement

Ce jardin est le fruit d’une belle histoire avec au départ un projet d’animation sur le thème du jardin porté par des travailleurs de l’Esat (établissement et service d’aide par le travail) Les Dolmens de Martiel, géré par l’Adapei Aveyron et Tarn-et-Garonne. Certains sont hébergés sur place, dans un foyer, d’autres vivent dans des appartements en ville. "L’idée du jardin était de leur permettre de se retrouver après les heures de travail et ainsi de rompre un isolement qui pourrait s’instaurer", explique Jean-Marie Combres, le référent du projet. Des travailleurs, suivis par le service d’accompagnement à la vie sociale, encore plus autonomes, se sont aussi greffés à l’initiative. Celle-ci fédère environ vingt-cinq personnes.

Restait à dénicher un terrain de culture. C’est la mairie de Villefranche qui leur a trouvé le trésor, en leur mettant à disposition une propriété acquise le long de l’Aveyron pour l’aménagement du sentier du patrimoine. "Nous avons tout de suite dit oui à la demande qui nous était faite", a rappelé Serge Roques lors de l’inauguration, insistant sur le soutien apporté par son adjointe, Colette Lefevre, à l’Adapei et au monde du handicap.

Une fois le terrain, relativement vaste, disponible, les résidents du foyer d’hébergement, aidés de leurs moniteurs et éducateurs, se sont attelés à la tâche. D’abord un gros travail de débroussaillage, car les ronces s’étaient fait leur place. Pour arriver, en ce printemps, en un espace tiré au carré, où vont pousser pommes de terre, courgettes, tomates, salades, oignons, échalotes, carottes…. La liste de légumes donnée par un des jardiniers n’est pas exhaustive. "Il y a même des fleurs, des capucines", ajoute un autre. Et aussi des arbres fruitiers. Des cerisiers, des pêchers et, depuis mercredi, un pommier reinette de Caux, planté pour marquer l’inauguration de ce potager. "Un beau jardin du partage", ont répété dans leur intervention à deux voix Marie-José Doucet, directrice des foyers d’hébergement de l’Esat de Martiel, de La Borie-de-Graves à Villefranche, et de Capdenac, et Fabien Marty, directeur adjoint de l’Esat de Martiel.

Après le temps de la plantation, viendra celui de la récolte, les jardiniers recueillant le fruit de leur travail.

Mais c’est bien sur la vocation d’échange et de partage qu’insistent les responsables de l’Adapei.

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

59000 €

Immeuble comprenant au RDC un local commercial d’environ 45m²+WC+partie rés[...]

388 €

Place Saint Jean, T2 duplex au 2° étage de 47.35 m² avec séjour et cuisine[...]

180000 €

Ensemble immobilier de 280 m² habitables environ comprenant une maison de 1[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir