Culture et Loisirs

D’ici ou d’ailleurs, les contes de Malika Verlaguet ont séduit le public

Abonnés
  • Des plus petits aux plus âgés, tout le monde a aimé ce spectacle jubilatoire.
    Des plus petits aux plus âgés, tout le monde a aimé ce spectacle jubilatoire.
Publié le / Modifié le S'abonner

Vendredi dernier, le Centre européen de Conques avait invité le public à assister au spectacle de Malika Verlaguet. Une soirée initialement prévue dans le jardin de la bibliothèque mais finalement organisée à l’Ehpad Saint-Joseph pour éviter les caprices de la météo. Avec son grand sourire, son air facétieux et sa belle énergie, la conteuse a conquis le public qui s’est immergé avec plaisir dans l’univers drôle, chaleureux et émouvant des contes populaires auxquels elle redonne un souffle de vie. Le visage illuminé d’un regard pétillant et malicieux, Malika déploie un répertoire de contes "d’ici ou d’ailleurs" et d’une grande diversité qui ont pour point commun d’avoir voyagé de bouche-à-oreille. À travers des personnages hauts en couleur, elle évoque aussi bien les grands mystères du monde que le petit quotidien de nos vies où se mêlent joies, chagrins, peurs, espoirs… le tout coloré d’occitan, un clin d’œil à ses racines. "Il est des spectacles qui nous plaisent, mais dont on sait qu’ils ne plairont pas à tout le monde ; nous nous réjouissons que celui de Malika Verlaguet ait mis tout le monde d’accord", a souligné l’équipe du Centre européen de Conques, ravie d’avoir partagé son coup de cœur avec le public marcillacois.

L’Association des parents d’éèves de l’école publique Jean-Auzel et l’Ehpad Saint-Joseph ont été remerciés leur participation à cette belle soirée.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Marcillac-Vallon

69875 €

Située dans le bourg de Marcillac, à proximité immédiate de toutes les comm[...]

215250 €

Située à proximité du centre bourg de Marcillac et de toutes les commodités[...]

155000 €

Charmante maison d'habitation d'environ 100 m2 habitables avec garage sur u[...]

Toutes les annonces immobilières de Marcillac-Vallon
Réagir