Nationale 3

Tennis : Capdenac face à son destin

  • Jack Carpenter.
    Jack Carpenter. J.-L.B. / J.-L.B.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Rencontre de tous les dangers pour le Capdenac Tennis Club, qui accueille ce dimanche Courbevoie 2 pour le compte de la troisième journée de championnat de France de Nationale 3. Sur les courts couverts aveyronnais, les différents matches devraient être tendus à souhait et offrir une atmosphère irrespirable, entre deux concurrents luttant pour assurer leur maintien. "Celui qui perd ce match a de fortes chances de descendre", indique le président du club, Mathieu Desroches, qui ne mesure que trop bien le caractère décisif de cet affrontement.

En effet, Capdenac et Courbevoie 2 ont le même parcours pour l’instant, avec deux défaites en autant de journées de championnat. Cela étant, le club des rives du Lot a l’avantage du terrain ce week-end, et compte en profiter afin de lancer enfin sa saison et de continuer à exister à un niveau auquel il évolue depuis douze ans.

"C’est un atout de recevoir dans ce genre de rencontres, confirme le président. Je pense que le groupe est prêt pour le défi qui se présente à lui. D’ailleurs, on a pu voir lors du dernier match, à Paris, que les garçons n’ont rien lâché, à l’image de Mayron Riols, qui a plutôt bien résisté sur une surface, la terre battue, qui ne nous avantage pas."

Toujours sans Perrier

À n’en pas douter, la motivation devrait constituer la clé de voûte d’un collectif qui n’a, certes, pas bien commencé la saison, mais qui possède toutes les cartes en main pour se sortir de l’ornière dans laquelle il se trouve.

Seul souci, et pas des moindres : la blessure au biceps droit de Philippe Perrier, qui l’empêche de jouer depuis quinze jours, lui qui n’est autre que l’un des leaders de cette formation. S’il va certainement manquer aujourd’hui raquette en main, il apportera, en se transformant en entraîneur, toute son expérience et toute sa science à la jeune garde capdenacoise.

Absent à Paris, Marcus Willis sera, lui, bien présent et aura à cœur de faire oublier sa mauvaise prestation de la première journée.

Capdenac : Marcus Willis (n°100 français), Jack Carpenter (-4/6), Mayron Riols (2/6), Léo Cazor (2/6), Lionel Crémers (5/6), Jean-Claude Lacam (15).
Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir