Musique

Quand Aveyron rime avec accordéon (6/7) : Guillaume Fric devant le champ des possibles

Abonnés
  • Guillaume Fric, une vie qui tourne autour des chromes de l'accordéon.
    Guillaume Fric, une vie qui tourne autour des chromes de l'accordéon. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
Sixième volet de notre série sur quelques accordéonistes aveyronnais, avec celui qui pose un oeil neuf, et toujours curieux, sur son instrument.

 

Quel est le point commun entre Lionel Suarez, Sandrine Tarayre et Guillaume Fric ? Ils brillent avec leur piano à bretelles. Trop facile. Mais encore ? Les trois ont effectué leur apprentissage avec le même professeur. Guillaume Fric a même été le dernier élève de François Acéti. Il avait 7 ans quand, en regardant à la télévision avec son père une émission où jouait un accordéoniste, il a décidé d’apprendre cet instrument.
Né à Onet-le-Château, où il a vécu d’ailleurs très longtemps, passé un an par la Suisse et également par la Chine, où il a donné quelques cours, Guillaume Fric est installé, avec sa compagne, depuis dix-huit mois à Saint-Hippolyte, sur les terres d’origine paternelles. Il y propose des cours, des stages, sous forme de résidence musicale, mais également de la location de matériel. Il est aussi à la tête d’une entreprise d’événementiel « pour vivre de ma passion ».

« Enseignant en semaine, je troque cette tenue pour l’habit de gala le week-end où je fais de la scène, résume-t-il. Soit seul, avec beaucoup d’animations privées, soit avec mon orchestre ». Et de préciser ensuite volontiers : « La composition, les rencontres musicales, les stages et les cours d’accordéon, ainsi que l’organisation d’événements, complètent mon emploi du temps où la musique prend une grande partie de ma vie ».

Âgé de 30 ans, titulaire d’un bac +3 en mécanique des automatismes, Guillaume Fric fait partie de cette nouvelle génération qui aimerait bien « dépoussiérer un peu l’image de l’accordéon ». Il développe : « Il n’est pas question d’opposer les gens mais, si je respecte énormément les icônes, il faut en faire autre chose aujourd’hui de cet instrument. Le champ des possibles est énorme... Pour une note (plus) moderne ».

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Onet-Le-Château

178000 €

Dans un secteur très prisè d'Onet le Château, parcelle de terrain à bâtir d[...]

145500 €

Quartier pôle Automobile d'Onet le Chateau, joli pavillon de type 4 mitoyen[...]

116000 €

Au cœur d'ONET-LE-CHÂTEAU, dans une copropriété calme et bien entretenue.Gr[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir