Les pompiers s’entraînent régulièrement

  • Une équipe motivée et efficace.
    Une équipe motivée et efficace.
Publié le , mis à jour

L’exercice a été réalisé dimanche matin à Campagnac. Il s’agissait de simuler l’intervention sur un incendie de bâtiment avec deux victimes à secourir.

C’est dans un local situé près du château appartenant à Hubert Lafon que s’est déroulé cet exercice. Le capitaine Mathias Deveaux tient à le remercier pour sa contribution. Il est en effet indispensable de s’entraîner à la mise en œuvre du matériel et de se perfectionner dans l’exécution des gestes à réaliser. La prise en main du nouveau matériel et notamment de tout récent camion d’incendie affecté depuis peu à l’équipe de Saint-Laurent était l’un des objectifs. Tous ces exercices servent à améliorer la prise des dispositions adaptées aux diverses situations et de continuer à progresser en renforçant les automatismes, ce qui permet d’éviter les erreurs, sources de perte de temps. Dès 9 heures, l’exercice commence. La priorité est bien entendu le secours aux personnes. Deux victimes ont été simulées : l’une simplement intoxiquée et l’autre intoxiquée et inconsciente. Afin de reproduire au mieux les conditions réelles des interventions, le local a été enfumé de façon très réaliste et la visibilité était alors inférieure à 1 mètre. Le sauvetage des victimes a été réalisé en utilisant le lot de sauvetage permettant leur évacuation depuis un premier étage sans escalier grâce à des harnais. Cela a été particulièrement délicat pour la victime simulant l’inconscience. C’est une jeune sapeur-pompier, nouvellement recrutée, qui a joué ce rôle. Cela a été pour ainsi dire son premier baptême du feu. L’autre victime était le jeune Victor, fils d’un pompier mis à contribution pour l’occasion. L’extrême urgence a donc été assurée en priorité. Cependant une autre partie de l’équipe sur place a simultanément déployé le matériel de lutte contre l’incendie pour sauvegarder le bien. Cela a consisté à la mise en place des tuyaux, au raccordement du camion et de sa pompe à la borne incendie la plus proche. Naturellement il n’a pas été question d’entamer l’arrosage des lieux et les pompiers maniant les lances se sont contentés d’arroser le champ voisin. À 11 heures tout était réglé mais l’exercice s’est poursuivi par le rangement du matériel déployé, notamment les tuyaux qui doivent être vidés pliés et enroulés sur leurs bobines de déploiement. Ils devront d’ailleurs être redéroulés, nettoyés et séchés avant leur parfait remisage sur le camion incendie pour être prêts à une future utilisation que l’on ne souhaite pas réelle. Les principales missions des sapeurs-pompiers de Saint-Laurent sont l’assistance à la personne, les incendies, la protection des biens et des animaux, les accidents de la circulation. 13 pompiers étaient présents sur les lieux. L’effectif actuel de Saint-Laurent est de 16 agents et il aurait bien besoin de s’étoffer pour atteindre 20 à 22 volontaires. Un appel est lancé aux bonnes volontés.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?