Sport

Sport quilles : le bilan à mi-saison

  • La quadrette Cavalié à la lutte en essor.
    La quadrette Cavalié à la lutte en essor.
Publié le / Modifié le S'abonner

Les rattrapages du 10 mai et du 12 mai permettent de faire un bilan à mi-saison pour les huit équipes engagées. On n’hésitera pas à attribuer un "bof" aux manches de rattrapage qui n’ont pas souri aux deux équipes d’essor, avec une avant dernière place pour la quadrette Cavalié et perte de 30 quilles sur le leader pour la quadrette Carles. Mais le dimanche suivant était plus propice aux "youpi" puisque ces deux équipes ont redressé la barre avec un exceptionnel 596 pour la quadrette Carles qui a repris la seconde place au classement avec un retard de 34 quilles sur le leader Lescure de Balsac, auteur d’un non moins exceptionnel 599 et un très bon 558 pour l’équipe Cavalié qui lui a permis de quitter la zone de relégation.

En promotion, l’équipe Marragou reste dans le tiercé de tête à cinq quilles du leader Mayanobe de Rignac et une quille du second qui n’est autre que les proches voisins de Lunel la quadrette Laporte.

En troisième série, Vallon Dourdou, exploit de la quadrette Molénat qui réalise le top score de la manche avec un Jean-Pierre Combal survolté à 136 quilles. Cette performance relance la bande à Gégène dans la course au podium, quatrième à 37 quilles du podium.

Également dans la course au podium, la doublette féminine qui a su garder sa premiure place avec 14 quilles d’avance sur les voisines de Villecomtal la doublette Volte.

Ce sont donc quatre équipes qui, à mi-saison, se retrouvent à la lutte pour d’éventuels podiums en fin de saison.

Pour les deux équipes de première série par contre, le niveau de cette poule du district Vallon Dourdou ne permet plus de rêver à d’éventuelles médailles. La bonne nouvelle pour le club étant le retour en force de Nicolas Servières après son année sabbatique. Enfin en deuxième série l’équipe Vigouroux reste dans le haut du tableau à la sixième place mais les 53 quilles de retard sur le troisième, Barre de Lunel, semblent difficiles à combler mais sait-on jamais ? La seconde partie de saison s’annonce donc palpitante pour les bleu et jaune…

CORRESPONDANT
Réagir