Siècle Soulages

L’art contemporain déambule dans le centre-ville de Rodez

  • Les élus et les commerçants ont présenté le projet.
    Les élus et les commerçants ont présenté le projet. Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner

Mardi lors d’un vernissage, les commerçants ruthénois ont présenté seize œuvres d’art contemporain, prêtées par le musée des Abattoirs de Toulouse. Elles seront exposées dans leurs boutiques jusqu’au 15 septembre,.

De nombreux élus étaient présents, mardi à la cave Ruthène tenue par Pierre Bonnefous, pour inaugurer le départ du parcours d’art contemporain de la ville.

Le concept de cette nouvelle programmation, qui s’inscrit dans le cadre du Siècle Soulages, implique les commerçants du centre-ville. En effet, treize d’entre eux exposent dans leurs vitrines ou dans leurs boutiques une œuvre d’art contemporaine prêtée par le musée des Abattoirs de Toulouse. Seize œuvres, s’inscrivant dans le thème de la lumière, sont ainsi réparties dans Rodez, sous le modèle de la chasse au trésor avec l’application Freemick.

Bénéfice pour les commerçants

Emmanuelle Hamon, responsable des expositions et de la diffusion en région des œuvres des Abattoirs, insiste sur "l’accessibilité des œuvres pour tous" et sur l’originalité du projet : "Nous sommes très heureux de participer à cette programmation mais c’est un immense défi car on n’expose quasiment jamais dans les commerces".

L’opération s’avère avantageuse pour les magasins mais également pour le public comme le soulignent l’adjoint à la mairie en charge de la culture Sarah Vidal et le vice président de Rodez Agglomération, Jean-Michel Cosson : "Ce projet est intéressant car les commerçants sont associés au Siècle Soulages et les touristes visitent et déambulent dans la ville. Cela permet de visiter Rodez et son patrimoine d’une autre manière. Les visiteurs seront invités à découvrir le centre-ville et pas uniquement le musée ".

Cette exposition s’inscrit dans la continuité du street art développé récemment. Les premiers visiteurs ou clients curieux, ont déjà été "interpellés dans leurs démarches d’achats " par ces différentes œuvres. Ces interrogations permettent ainsi de créer un nouveau dialogue entre client et commerçants. Cet événement "pourrait se réitérer s’il connaît un franc succès " selon Sarah Vidal.

Une visite jusqu’au 15 septembre

Le départ de cette visite est donné dans la rue Combarel, à quelques encablures de la maison natale du peintre Pierre Soulages pour une arrivée place de la Cité. Les parcours sont accessibles dans les différents lieux publics (mairie, office de tourisme…)

Maxime Lacaze
L'immobilier à Rodez

263 €

Pas d'information[...]

115500 €

Belle apparte centre ville Onet a 10 mn a pied de CC. GÉANT. Au Rdc d'une p[...]

276 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement très coquet sec[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir