Culture et Loisirs

Des travaux d’entretien sur les monuments historiques

Abonnés
  • Cette année les efforts porteront sur la chartreuse, la collégiale et sur un tableau de la chapelle des Pénitents-Noirs.
    Cette année les efforts porteront sur la chartreuse, la collégiale et sur un tableau de la chapelle des Pénitents-Noirs.
  • Des travaux d’entretien sur les monuments historiques
    Des travaux d’entretien sur les monuments historiques
Publié le / Modifié le S'abonner

"Si la collégiale avait été une cathédrale, la commune n’aurait pas eu à investir pour les travaux d’entretien, cela aurait été à la charge de l’État." La Palisse n’aurait pas fait mieux que Serge Roques qui en lançant la vague du programme 2019 de travaux de strict entretien des monuments historiques mit en exergue l’importance de la part communale. Une obligation, même si l’État, la région et le département abondent via des subventions.

Il est donc prévu pour cette année des travaux au niveau de la chartreuse (protection antipigeons pour le porche et certains éléments pour le petit cloître, travaux d’entretien de pan nord de la toiture du grand cloître). Le tout pour 7 752,14 € TTC.

D’autres travaux de réalisation d’un réseau fluvial afin de recueillir les eaux de découlement et de procéder à la réfection des sentes piétonnes auront lieu au niveau du jardin des Obédiences à la chartreuse Saint-Sauveur toujours (montant total, 10 468,80 € TTC). Ainsi que la restauration de la toile "L’Annonciation" pour 9 984 € TTC.

Après la chartreuse, direction la chapelle des Pénitents-Noirs pour des travaux de restauration et de conservation de la toile "Procession de la Confrérie des Pénitents noirs". Cette œuvre, classée au titre des Monuments, a été conservée dans la chapelle, avant d’être transférée au musée Urbain-Cabrol au début des années 1980, lors de l’ouverture du chantier de restauration. Une convention entre la ville et la Société des amis de Villefranche a été passée en 2015 pour la restauration et la mise en dépôt de cet ensemble de trois huiles sur toiles. La commune assurant la maîtrise d’ouvrage déléguée pour la restauration.

Une première tranche de travaux de restauration avait été lancée en 2015 sur "le couvent des Ursulines", puis une seconde en 2016, et sur le fragment "la chapelle de la confrérie". Puis une troisième tranche en 2017. Dans le cadre de ce programme 2019 d’investissements, la ville a donc prévu une toute dernière tranche de travaux pour mener à son terme la restauration de cette grande et imposante toile, dernière d’une série de trois œuvres, pour un montant estimé à 7 200 € TTC.

Enfin, anniversaire des 500 ans oblige, la collégiale Notre-Dame bénéficiera de travaux d’entretien au niveau de la toiture. En particulier pour le désengorgement nécessaire des gouttières, le traitement des contreforts, la fermeture des bas-côtés nord de la nef. Il est aussi prévu de procéder à la pose de piques antipigeons sous le proche.

L’ensemble de ces travaux est estimé à 12 029,04 € TTC.

GDM
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

181000 €

Cette charmante maison en pierre située à côté de la rivière à seulement de[...]

149000 €

Maison de 145 m² habitables proposant de plain pied cuisine indépendante de[...]

185000 €

Sur un parc de 5 000 m², maison de 160 m² habitables comprenant de plain pi[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir