Festival

Les peintres de l’extrême vont transformer Decazeville

  • De grandes banderoles sont visibles depuis la RD 840 pour promouvoir la manifestation.
    De grandes banderoles sont visibles depuis la RD 840 pour promouvoir la manifestation. Repro CP -
  • Decazeville va se colorer et se métamorphoser
    Decazeville va se colorer et se métamorphoser Repro CP -
  • Al réalisant le portrait du sidérurgiste qui a effectué la dernière coulée à l’aciérie, en 1987.
    Al réalisant le portrait du sidérurgiste qui a effectué la dernière coulée à l’aciérie, en 1987. Repro CP -
Publié le / Modifié le S'abonner

Le festival "Mur Murs" débute ce samedi 25 mai

Pour beaucoup de personnes, le street art ou art urbain (ou encore muralisme) semble une activité artistique mineure ou de seconde zone réservée à des marginaux. Certes, à ses débuts, aux États-Unis, dans les années 1970, le phénomène interpella le grand public, tandis que les autorités réprimaient ces nouveaux artistes de rue.

Puis des auteurs emblématiques se sont joints à ce mouvement contemporain et lui ont apporté des lettres de noblesse.

L’Europe y a goûté à partir des années 1980 et il existe désormais des expositions, des biennales, des galeries. Plusieurs villes françaises possèdent un parcours artistique urbain très en vogue.

Decazeville va donc intégrer ce cercle fermé où éclosent divers styles et techniques, offrant des productions colorées à grande échelle. Vingt artistes graffeurs vont changer l’image à la ville, lui donner possiblement un nouvel élan. Du 25 mai au 2 juin, vous pourrez voir à l’œuvre Jo Di Bona, Sifat, Kouka, Bishop, Kinmx & Iljin, Opéra, Alber. Les autres feront parler leur talent du 22 au 29 juin.

Tout un chacun pourra admirer leurs réalisations XXL, les voir évoluer au fil des jours. Ces peintres de l’extrême portent des noms qui désignent leur monde, cela peut être aussi un jeu de mots ou un diminutif à l’instar de Al, qui a délivré cette semaine une longue fresque murale face au chevalement de Bourran (sur la route qui mène au vieux quartier de Lacaze) en collaboration avec les lycéens decazevillois. Elle sera inaugurée en cette fin d’après-midi.

Signalons au passage que les fresques ont une durée de vie moyenne de dix ans et que les artistes utilisent des peintures écologiques avec des pigments naturels. Les habitants locaux, tout comme les touristes et les gens de passage, doivent s’approprier ce festival, partager et interagir avec les intervenants. L’un des buts est de rendre l’art accessible au plus grand nombre, au quotidien et dans l’espace public, c’est gratuit.

Les élus souhaitent ainsi poser les premières pierres d’une offre culturelle et touristique atypique.

Correspondant
L'immobilier à Decazeville

60500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Proche Lycée,Hôpital ,belle bâtisse d'environ 180 m2 h[...]

541 €

LOCATION APPARTEMENT DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée (avec[...]

180000 €

A VENDRE- grande maison rénovée avec piscine ( 4X8) et grand terrain boisé [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir