Psycho - Sexo

IST et fellation : quels risques ?

  • IST et fellation : quels risques ?
    IST et fellation : quels risques ?
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

« La transmission du VIH lors de relations orales est très rare », lit-on sur le portail VIH/Sida du Québec. Le risque existe malgré tout en cas de fellation, pour le VIH comme pour d’autres infections sexuellement transmissibles (IST).

Selon l’association Sida Info Service, la fellation ne constitue pas une pratique à risque pour la transmission du VIH. Toutefois le risque n’est pas inexistant pour autant. Qu’il s’agisse du VIH ou d’autres IST, en particulier la syphilis ou l’urétrite, ou encore le HPV. Pour toutes les IST, « seul l’usage du préservatif permet d’écarter tout risque de transmission […] lors d’une fellation ».

Lésions buccales

Le risque de transmission d’IST existe en particulier « si la personne qui fait la fellation reçoit du sperme ou du liquide pré-séminal dans la bouche ». En cause, les lymphocytes contenus dans le sperme et susceptibles de véhiculer certains virus. A noter que le risque est d’autant plus élevé que l’auteur-e de la fellation présente des lésions buccales de type gingivite, irritation ou autre plaie ouverte.

A ce titre, l’acte est à déconseiller après avoir subi des soins dentaires. De la même façon, il n’est pas forcément recommandé de se brosser les dents, juste avant, au risque de faire saigner les gencives.

Destination Santé
Réagir