Télé-médias

La série historique "Gentleman Jack" décroche une deuxième saison

  • La première saison de "Gentleman Jack" devrait s'achever le 10 juin 2019 aux Etats-Unis et le 7 juillet au Royaume-Uni.
    La première saison de "Gentleman Jack" devrait s'achever le 10 juin 2019 aux Etats-Unis et le 7 juillet au Royaume-Uni. Courtesy of HBO -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Un mois après son lancement, la série dramatique et historique "Gentleman Jack" vient d'être renouvelée conjointement par les chaînes HBO et BBC. Suranne Jones reprendra son rôle d'Anne Lister, héroïne qui a marqué l'histoire en devenant la première lesbienne revendiquée de Grande-Bretagne.

L'histoire d'Anne Lister n'a pas fini d'être racontée. La série co-produite entre HBO et BBC a été reconduite pour une saison supplémentaire, et ce juste un mois après son lancement américain et seulement quelques jours après sa première diffusion à la télévision britannique. Selon la BBC, le premier épisode a enregistré un pic d'audience à 5.6 millions de spectateurs, signant ainsi le meilleur démarrage de l'année  pour une nouvelle série dramatique sur la chaîne. 

Cette deuxième saison se basera une nouvelle fois sur les journaux intimes d'Anne Lister, décrite comme étant la première lesbienne revendiquée du Royaume-Uni. Certains de ces passages intimes étaient retranscrits à travers un code secret. Ses journaux, qui contiennent plus de 5 millions de mots, retracent des faits historiques. L'actrice britannique Suranne Jones interprète cette femme au tempérament moderne au XIXe siècle.

Cette dernière n'a pas manqué d'exprimer sa gratitude. "Je suis si ravie de rejoindre Sally Wainwright pour la seconde partie du voyage d'Anne. Nous avons toujours rêvé qu'il y en aurait plus et maintenant nous allons pouvoir le jouer", a-t-elle confié.

En plus d'avoir créé la série, Sally Wainwright est également l'une des réalisatrices. On lui doit notamment "Happy Valley", lancée en 2014 et primée aux BAFTA, dont une troisième saison est prévue.

Relaxnews
Réagir