Tour de l'Ain

Cyclisme : coup double pour Alexandre Geniez

  • Alexandre Geniez : « Tout le monde a fait un super boulot ».  
    Alexandre Geniez : « Tout le monde a fait un super boulot ».   Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner

Le Ruthénois s’est imposé lors de la deuxième étape, ce samedi, et a endossé le maillot de leader du classement général à la veille de la fin de l’épreuve.

Parti au Tour de l’Ain avec comme objectif avoué « de faire de l’intensité, de reprendre le rythme » (lire notre édition de vendredi), Alexandre Geniez a profité de la deuxième étape pour agrémenter son entreprise, lui qui, au sommet du col de la Faucille, où était définie la ligne d’arrivée, s’est offert une nouvelle victoire d’étape sur les routes de cette épreuve (la quatrième, après 2015, 2016 et 2017), qu’il a remportée en 2015, victoire doublée du maillot de leader du classement général.

Un succès qui a mis en valeur individuellement le coureur d’AG2R La Mondiale, mais que le concerné a immédiatement - et à plusieurs reprises par la suite, encore - tenu à ramener à une dimension collective lorsqu’il s’est agi de l’évoquer. « C’est simple, ç’a été comme sur Pro Cycling Manager (un jeu de simulation de course cycliste, NDLR) », a-t-il répondu, en riant, à la question concernant la façon dont il l’avait construit, avant de détailler : « On a envoyé un coureur dans l’échappée (Alexis Gougeard), puis deux en contre (Geoffrey Bouchard et Aurélien Paret-Peintre), ce qui nous a permis de mettre l’équipe Groupama-FDJ dans le dur, d’autant plus que notre but était d’isoler Pinot (le leader de cette équipe) par la suite. On savait que si l’on voulait gagner, c’était lui que l’on devait battre. Il est parti dans la descente du col de Menthières (l’avant-dernière difficulté de la journée) mais il y avait encore trop de kilomètres avant l’arrivée (37,2) pour qu’il fasse la différence tout seul donc on ne s’est pas affolés. Par la suite, Gougeard est reparti, a été repris, ç’a bougé, et on s’est finalement retrouvés à quatre, avec Mathias (Frank, son coéquipier), un Russe (Nych, de Gazprom) et Pinot au pied du col de la Faucille. Vu qu’on était en supériorité numérique dans l’équipe, on l’a (Pinot) marqué à la culotte mais on lui a aussi fait faire des efforts en l’attaquant, et je savais que le final, qui ne ressemblait pas à grand-chose, avec beaucoup de virages, mais qu’on avait étudié avant, nous était favorable. On savait où il fallait être placé pour aborder le sprint et ç’a m’a souri. »

« Le vélo qu’on aime »

Après cette « super journée », ainsi qu’il l’a définie, un sentiment nourri par cette bataille tactique trop rare sur les courses de niveau World Tour, plus cadenassées (« Essayer des trucs, partir de loin, peser sur la course, c’est le vélo qu’on aime, le vélo avec du panache »), le Ruthénois s’est projeté sur celle de ce dimanche, avec cette dernière étape et l’arrivée au sommet du col du Grand Colombier (« Le début ne sera pas très dur mais la fin sera difficile. On va sans doute arriver groupés au pied de la montée et ça va se jouer à la jambe, comme on dit. On verra bien »), mais a surtout regardé en arrière, vers ce début de saison « assez difficile », ce mois de février qui ne s’est « pas déroulé comme [il] le [souhaitait] », qui « ne se goupillait jamais bien pour l’équipe », et vers les six semaines sans compétition consécutives à cette chute survenue le 10 avril, lors du Tour du Pays basque, qui lui provoqua des douleurs à une hanche.

« Ce succès rassure et récompense le travail, a-t-il apprécié. La chute a été un gros coup d’arrêt pour moi, j’ai tout fait pour me relancer mais ça n’a pas été évident. Quand vous avez un mois de boulot et de sacrifices qui partent en l’air comme ça, c’est dur, même si on sait que c’est le sport. Avoir gagné là est vraiment exceptionnel et fait du bien au moral. »

Classements

Deuxième étape
1. Alexandre Geniez (AG2R LM), les 123,9 km en 3h17’55’’ (vitesse moyenne : 37,56 km/h)
2. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ)    
3. Mathias Frank (Suisse, AG2R LM) tous m.t.

Classement général
1. Alexandre Geniez (AG2R LM) 6h50’36’’
2. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) à 4’’
3. Mathias Frank (Suisse, AG2R LM)  à 6’’
 

Romain Gruffaz
L'immobilier à Rodez

767 €

Situé dans un quartier calme et agréable, appartement de type 4 traversant [...]

81000 €

A vendre proche centre ville T4 traversant, actuellement loué , au 2ème éta[...]

189000 €

Magnifique appartement de Type 4 situé dans le quartier très recherché de l[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir