Festival mur murs

Jo Di Bona : " Il y a quelque chose qui se dégage de Decazeville et qui ne s'explique pas"

  • Pour Jo Di Bona, chaque nouveau projet est un nouveau rêve.
    Pour Jo Di Bona, chaque nouveau projet est un nouveau rêve. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Le street artiste Jo Di Bona, maître du pop graffiti, est le parrain du festival Mur Murs, qui a débuté, samedi, à Decazeville. L'occasion d'un questionnaire décalé.

À l’école faisiez-vous aussi le mur ?

Eh bien oui. à l’époque, je faisais le mur pour aller faire des murs. Les policiers m’ont même ramené au lycée. La honte !

King Kong ou le Gorille de Brassens ?

J’adore Brassens mais je vais répondre King Kong. Enfant, je l’ai découvert chez une voisine avec un vieux vidéo projecteur. ça a été un choc pour moi.

Bombe de peinture ou bombe latine ?

Bombe de peinture, pour le coup, car j’ai déjà une bombe latine…

Votre mur rêvé ?

Je ne sais pas trop. Chaque nouveau projet est un nouveau rêve.

Mur de Berlin ou Grande muraille de Chine ?

Mur de Berlin, quand même. C’est tout un symbole. Pour peindre la muraille de Chine, c’est un peu compliqué. Et puis, je ne peins pas sur les belles choses.

Mûre ou framboise ?

J’adore les mûres. Et en Aveyron, j’en ai des stocks incroyables.

Votre couleur préférée ?

Le rose.

Picasso ou Warhol ?

Sans hésiter Picasso. Il a tout fait. Il a révolutionné l’histoire de la peinture. Sans Picasso, il n’y aurait pas eu Warhol.

Rock ou hip-hop ?

Même si j’écoute du hip-hop, le rock. C’est la musique qui me fait vibrer.

Votre groupe ou chanteur préféré ?

Nirvana. Muse aussi.

Aveyron ou Région parisienne ?

Franchement, l’Aveyron et sa douceur de vivre, car je passe ma vie dans le béton et les embouteillages parisiens.

Decazeville, ça vous inspire quoi ?

Ca m’inspire de la vie. Avec tout ce que l’on m’a raconté, je me suis imaginé la ville, quand c’était très vivant. Qu’il y avait des cafés partout. Il y a beaucoup d’émotions. Il y a quelque chose qui se dégage et qui ne s’explique pas.

Votre personnalité préférée ?

L’Abbé Pierre. C’est un peu notre Che Guevara à nous. Il a déplacé des montagnes. Déjà petit, j’allais à Emmaüs. Je me suis retrouvé seul en immersion dans sa chambre musée. C’est très lourd de sens.

La personnalité que vous aimeriez ou que vous auriez aimé rencontrer ?

Le chanteur du groupe Muse. 

À la maison, qui cuisine ?

J’adore cuisiner mais je n’ai pas vraiment le temps. C’est Amélie qui cuisine. à partir de rien, elle peut faire de super choses.

Votre destination de rêve ?

Ce serait une autre planète ! Sur la terre, j’ai déjà vu pas mal de choses. J’ai fait l’Ouest Aveyron pour mes 40 ans, c’était le voyage de mes rêves.

Amélie en trois mots ?

Toute ma vie.

Votre rêve le plus fou ?

Que mon aventure artistique continue. C’est déjà une chance de pouvoir travailler en tant qu’artiste. Et que tous les gens autour de moi soient bien.

Votre principal défaut ?

Je suis un peu nerveux, anxieux.

Votre principale qualité ?

Je pense aimer les autres.

Propos recueillis par Joël Born
L'immobilier à Decazeville

106000 €

A VENDRE- Immeuble à usage locatif comprenant local commercial en rez-de- c[...]

60500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Proche Lycée,Hôpital ,belle bâtisse d'environ 180 m2 h[...]

80000 €

A VENDRE, Maison de ville avec local commercial (40m2) en rez de chaussé [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir