ÉLECTIONS EUROPÉENNES / AVEC LES VERTS AVEYRONNAIS (5/5)

Marie-Claude Carlin : "Des actions concrètes sur le terrain, ça paye"

Abonnés
  • Pour Marie-Claude Carlin, cette poussée verte ne pourra que favoriser l’émergence de nouveaux travaux en faveur de l’environnement.
    Pour Marie-Claude Carlin, cette poussée verte ne pourra que favoriser l’émergence de nouveaux travaux en faveur de l’environnement. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Les bons scores aux Européennes redonnent des couleurs aux Verts aveyronnais, qui pèchent souvent par discrétion. Un peu partout dans le département, les électeurs ont clairement exprimé leur prise de conscience écologique en accordant leurs suffrages à un mouvement qui a marqué son territoire, à l’écart des autres formations politiques. Cinq « figures » des Verts en Aveyron livrent leur sentiment sur fond de satisfaction partagée et d’envie de passer à l’action. Cinquième et dernier volet avec l'élue ruthénoise Marie-Claude Carlin qui porte l'étendard vert depuis les années 80.

"Enfin une reconnaissance des verts !" s’exclame Marie-Claude Carlin, qui porte l’étendard vert depuis les années 80 et la candidature d’Antoine Waechter. Depuis des années dans l’hémicycle ruthénois, elle a également porté la voix verte au sein de la Région. "Malheureusement, ce que nous disons depuis des années se réalise. Les gens n’écoutaient pas, et cela aurait été bien que cette prise de conscience arrive bien plus tôt", glisse-t-elle tout en soulignant la mobilisation des jeunes en faveur du climat.

Pour Marie-Claude Carlin, c’est le fruit d’un long travail de terrain qui est là récompensé. "Quand je suis allé avec les verts, c’est le pragmatisme des décisions qui me motivaient. Il faut agir au plus près du terrain".

Pour l’élue ruthénoise, cette poussée verte ne pourra que favoriser l’émergence de nouveaux travaux en faveur de l’environnement. "En 2014, le maire de Rodez nous avait entendus avec Bruno Berardi. Il avait reconnu notre action. À Rodez, nous sommes une des rares communes de cette taille à disposer d’un pôle de développement durable. C’est assez exceptionnel", explique Marie-Claude Carlin.

"Avec ce résultat, nous allons pouvoir continuer à proposer des actions en faveur de la biodiversité et de la solidarité aussi", souligne-t-elle. "Cesser le goudronnage, le bétonnage et le glyphosate… C’est ce que l’on rabâche depuis 20 ans. Et l’on va continuer. On va aussi continuer à travailler, à expliquer, à être au plus près du terrain en menant des actions concrètes. C’est cela qui paye".

Philippe Routhe
Sur le même sujet
Réagir