Culture et Loisirs

Tchalo Productions, la prise d’images sans frontières

  • Étienne Tafary est revenu très marqué de son voyage au Tchad.
    Étienne Tafary est revenu très marqué de son voyage au Tchad.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Étienne Tafary, vidéaste passionné, gère sa société à Millau. Il tourne aux quatre coins du globe.

"Fais ton chemin". "Trace ta route". Le terme, "tchalo", en Inde, revêt plusieurs significations. "Plus simplement, ça veut dire “barre toi loin”", complète, en souriant, Étienne Tafary. Ce n’est pas pour rien que le Corrézien de 32 ans a choisi ce mot pour appeler sa société de production vidéo. Le garçon est un incorrigible bourlingueur. Un amoureux des grands espaces, épris de vide, d’esthétique cinématographique et d’horizons à perte de vue.

Pour les marques et les athlètes

Né en 2012, Tchalo Productions est une société qui prend la forme d’un collectif associatif autour d’Étienne. Photographe et vidéaste passionné, quasiment autodidacte, lui et son équipe "tous terrains" réalisent des prises de vues à travers le monde. Spécialisés dans les films sportifs en montagne, ils travaillent à la production de vidéos et d’images pour des marques et des athlètes, principalement. Ces captations prennent la forme de spots publicitaires, de documentaires ou de films institutionnels… L’esthétisme des images est à couper le souffle. "On peut évoluer aussi bien dans un cadre urbain que dans des milieux spécifiques, comme la montagne, les expéditions, les milieux périlleux", précise Étienne, qui a pour lui un riche passé comme membre d’expéditions et pratiquant d’alpinisme de haut niveau. "Je suis un passionné de montagne et d’alpinisme. J’ai toujours beaucoup grimpé, j’ai suivi des athlètes professionnels, mais je ne me suis jamais vu en faire un métier à part entière. Cela m’a permis d’assister à l’émergence de certaines disciplines, comme la highline, en suivant notamment de près Théo Sanson, l’un des pionniers."

Une vie d’aventures

Électron libre particulièrement curieux du monde qui l’entoure, Étienne tient ce goût pour l’aventure de son père, ancien alpiniste. Il adore "le côté logistique" des grosses expéditions, "l’esprit d’équipe, la solidarité" de ces voyages à haute intensité, parfois risqués. " J’ai besoin de me sentir connecté à la nature, de sortir de ma zone de confort. Même si j’estime qu’il est aujourd’hui plus risqué de traverser un périph que de faire de la montagne en milieu périlleux, explique ce papa depuis un an, encore marqué par certains de ses trips en Afrique, plus particulièrement au Mali, en Mauritanie et au Tchad. J’aime intégrer une dimension ethnique et culturelle à mes réalisations."

Ses rêves désormais ? Continuer de voyager, bien sûr. Et, surtout, faire grandir Tchalo Productions. "En faire une boîte indépendante, qui produit en continue des documentaires, avec une ligne directrice : l’environnement et la sociologie de manière générale, dit-il avec conviction. J’aimerais contribuer à ce que l’on se comprenne mieux, pour mieux préserver la planète. Faire de mes vidéos des outils d’éducation." Un discours sans frontières, comme ses films.

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

88000 €

A vendre appartement de type 2 avec grand garage et cave. Proche du centre [...]

145000 €

Vous souhaitez une vue dégagée et de la luminosité ? Cet appartement est fa[...]

285 €

Appartement T1, bien ensoleillé, possédant une cuisine équipée, un garage e[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir