Culture et Loisirs

Cinémur, une association culturelle qui va de l’avant pour un large public

  • L’association oeuvre pour la promotion du cinéma en Carladez.
    L’association oeuvre pour la promotion du cinéma en Carladez.
Publié le / Modifié le S'abonner

L’association Cinémur a tenu son assemblée générale, à la salle Bertrand-Tavernier.

Le président Tony Herbert a présenté le bilan moral : "Nous proposons trois séances par semaine. L’année a été marquée par plusieurs temps forts avec la projection du film Le potager de mon grand-père, à l’initiative de la mutuelle Occitanie, du documentaire Une jeunesse aveyronnaise, en présence de Philippe Meyer qui a animé un débat avec le public. Nous avons organisé une soirée pour les adhérents avec un ciné-débat avec le film L’éveil à la permaculture, un ciné-concert avec Miss Nanie et la projection de Lalaland et deux séances de film muet accompagnés par un pianiste en direct." L’année a été marquée par d’autres actions : des séances avec le collège dans le cadre "collège au cinéma" et une séance trimestrielle pour les écoles du canton.

Sans oublier un partenariat avec la Croix-Rouge qui offre une séance par mois aux résidents de l’Ehpad. Cette année 177 films ont été proposés pour un total de 2 992 entrées. Les plus grosses affluences ont été Jurassic world (121 entrées), Belle et Sébastien 3 (92) et Hôtel Transylvanie (75). Au niveau financier, le bilan est sain. L’association a bénéficié d’un don du Crédit Agricole (Fdil) qui a permis l’achat d’un panneau d’affichage extérieur.

Les objectifs

Contribuer à proposer trois films par semaine ; avoir des films récents et variés ; proposer à chaque séance un court-métrage qui changera chaque semaine ; proposer des séances à 4 € avec "le printemps du cinéma" et "la fête du cinéma".

Le bureau

Le bureau pour 2019 a été reconduit : Tony Hergert (président), Max Watson (vice-président), Laurence Giordano (trésorière) et Marie-Pierre Guimontheil (secrétaire). En conclusion, le président a remercié tous les bénévoles qui s’investissent pour le bon fonctionnement du cinéma et de l’association.

CORRESPONDANT
Réagir