Economie

Une réunion de l’espoir pour le commerce cassagnol

Abonnés
  • La population avait répondu présenteà cette réunion.
    La population avait répondu présenteà cette réunion.
Publié le / Modifié le S'abonner

Lundi dernier, à l’initiative de la municipalité et de l’association des commerçants et artisans cassagnol, une réunion était organisée au vu de l’évolution du commerce dans le bourg pour certains. Mais force est de constater que cette évolution est engendrée par la fermeture de plusieurs enseignes sur l’artère principale du village.

La population avait répondu en masse à cette réflexion, élus, commerçants, artisans, agriculteurs, responsables d’associations, particuliers. Si la réunion a débuté sous les chapeaux de roues par quelques "passes d’armes" qui semblent classiques car lorsqu’une situation se dégrade il faut bien trouver un bouc émissaire, ici la mairie, là des loyers de fonds de commerce trop élevés.., L’ambiance s’est ensuite détendue et la sérénité revenue à la suite d’un long tour de table où chacun a pu s’exprimer.

Un constat unanime

Le constat est unanime, le dynamisme du centre bourg, notamment en soirée et le week-end est en déclin. Comment alors ne pas réagir lorsqu’en quelques semaines une station-service magasin agricole, un fleuriste tirent le rideau, des gérants d’un bar qui prennent leur retraite en juin et qui peinent à être remplacés, une épicerie qui fermera en juillet et tout cela sur l’artère principale du bourg. Mais devant un tableau plus tôt sombre doit-on le noircir ou bien l’éclaircir par des idées nouvelles, tel était le but du débat, comment stopper cette hémorragie l’assistance ne semblait pas pour l’heure détenir de solutions.

Cependant, des nouvelles rassurantes parfois à contre-courant ont été émises, tel l’acquisition de l’ancien hôtel Josseran pour être transformé en chambres d’hôtes, et tables le soir. Cette ouverture pourrait voir le jour début 2020. L’autre idée majeure pourrait être la création d’un bar associatif où toutes les générations pourraient se retrouver. Comment intégrer les nouveaux arrivants pour qu’ils "descendent au village" consommer sur place ou rejoindre le tissu associatif très dense riche et varié mais à bout de souffle pour celles et ceux qui sont aux commandes depuis plusieurs décennies.

Cette réunion a permis d’apprendre le rôle de telle ou telle association. Un intervenant a même évoqué une citation ancestrale, à la question que souhaitez pour l’avenir ? "Des chevaux plus rapides" a-t-il affirmé. En conclusion, le village de Cassagnes doit s’adapter au mode économique du moment, les anciens cassagnols ne reverront plus des dizaines de commerces dans la rue allant de la boulangerie à la place de l’ancienne mairie, il faut détecter les nouveaux besoins la mutation est là, la route est longue et sinueuse mais bien moins qu’auparavant… Cette assemblée aura un prolongement, pourquoi pas la création de groupes de réflexion, Michel Costes pouvait être soulagé sur le déroulement de cette réunion, car ces sujets épineux ne sont pas faciles à aborder surtout à quelques mois d’échéances municipales…

CORRESPONDANT
L'immobilier à Cassagnes-Bégonhès

59000 €

Maison de 106 m² avec petite terrasse, une cave et un atelier/chaufferie. [...]

65000 €

Ancien corps de ferme à rénover , composé d'une maison avec sa dépendance ([...]

399000 €

Légèrement isolé, au calme et sans vis à vis, bénéficiant d'une belle vue d[...]

Toutes les annonces immobilières de Cassagnes-Bégonhès
Réagir