National 2

Handball : un dernier succès pour le Roc et ne pas calculer

Abonnés
  • Les Rocistes ont leur destin en main.
    Les Rocistes ont leur destin en main. Archives JLB / Archives JLB
Publié le / Modifié le S'abonner

En ballottage favorable pour le maintien, les Ruthéno-Castonétois reçoivent Bègles à l’Amphithéâtre de Rodez ce samedi soir (20 h 15).

 

Ce samedi soir, le Roc dispose de 60 minutes pour assurer son maintien en N2 après une longue et irrégulière saison durant laquelle les hommes de Julien Demetz ont été séduisants, mais aussi peu convaincants.

Ils sont au pied du mur. En effet, rien n’est acquis pour leur maintien et les Ruthéno-Castonétois devront être au sommet de leur forme à partir de 20 h 15 dans la salle de l’Amphithéâtre de Rodez. L’échec concédé lors du dernier match à l’Union (28-27) a été lourd de conséquences car le Roc (9e avec 35 points) reste ainsi sous la menace de Billère (11e, 34 points) et d’Asson (10e, 35 points) pour rester en N2. Néanmoins, le club aveyronnais a su remonter la pente cette saison, longtemps dernier de la poule, il s’est donné le droit de rester maître de son destin. En effet, les Aveyronnais ont proposé une belle dernière rencontre à domicile, contre Bruges (36-32, 11 mai) qui a montré une vraie volonté d’obtenir ce maintien, avec un jeu intelligent, percutant et réaliste. C’est une solide base de travail avant de recevoir Bègles ce soir, une équipe que les Aveyronnais avaient contré dans leur salle 22-22, en février.

Différents cas de figure

Et, à l’occasion de ce dernier match de la saison, tout se joue donc ce week-end. Le Roc reçoit l’Aspom Begles qui est huitième, avec 36 points et qui n’a pas totalement acquis son maintien non plus. Si le Roc est gagnant ce vendredi soir, il validera par la même occasion son maintien. Par contre, si le Roc s’incline ce soir, la donne sera beaucoup plus compliquée pour le maintien. Il faudra connaître le résultat de Billère qui se déplace à Grand Poitiers. Si Billère s’impose, le Roc descendra, si Billère s’incline, le Roc passera.

Autre cas de figure : si Billère et le Roc font match nul, Rodez acquiert son maintien.

Il y aura aussi, la possibilité d’une défaite du Roc et que Billère fasse match nul, les deux équipes se retrouveront alors à égalité et c’est le goal-average particulier qui les départageront et dans ce domaine, Billère compte trois buts d’avance sur le Roc.

Pour oublier ces calculs savants, aux protégés de Julien Demetz de faire ce qu’il faut ! Ils ont déjà montré qu’ils en étaient capables.

 

N2F : les Rocettes pour un miracle ?

La descente en Nationale 3 des féminines du Roc semblait scellée au vu des larmes des Rocettes, suite à la défaite lors du dernier match, il y a 15 jours, face à Pau Nousty (25-27) à domicile. Qu’en est-il réellement ? Il y avait beaucoup de tristesse sur certains visages… Oui, c’est sûr, il va être très difficile aux Aveyronnaises de se maintenir en Nationale 2. Alors que les trois dernières équipes descendent en N3, le Roc occupe la première place de relégable avec un point de retard sur Blanquefort et Bordes, qui se maintiennent actuellement. Mais il reste une fine petite lueur d’espoir pour les Rocettes. Laquelle ?
Si à la fin de ce match du jour (20 h 30) à Lège-Cap-Ferret, les Aveyronnaises sont perdantes, elles descendront en N3. Si, en revanche, elles créent l’exploit en s’imposant à l’extérieur, le maintient ne pourra se faire que si Blanquefort ou Bordes perd. Si ces deux derniers clubs font match nul, ce sera alors le goal-average particulier qui fera officie de juge de paix. À noter que Blanquefort reçoit Gan, 4e et qui n’a aucune chance de monter sur le podium. Bordes reçoit lui Floirac, 11e et qui n’a aucune chance de se sauver de la relégation…
Avant de commencer leur match à 20 h 30, les Aveyronnaises auront ainsi déjà les résultats de Blanquefort, qui joue à 19 heures et de Bordes qui débute à 18 heures. Les Aveyronnaises sauront donc si elles doivent se battre pour s’imposer coûte que coûte pour leur maintien.

Ou pas. 

 

Centre Presse
Réagir