Culture et Loisirs

Les élèves de l’école primaire publique inaugurent la "bibliothèque à Véro"

Abonnés
  • Une bibliothèque en souvenir de Véronique Miquel.
    Une bibliothèque en souvenir de Véronique Miquel.
Publié le / Modifié le S'abonner

Ce vendredi 24 mai, les élèves de l’école primaire publique étaient réunis dans l’émotion pour l’inauguration de leur nouvelle bibliothèque, un hommage poignant en mémoire de leur ancienne enseignante, Véronique Miquel décédée le 20 août 2017, à l’âge de 56 ans.

La rencontre a débuté par une saynète de la pièce de Jules Romains Knock jouée par la troupe des Martagons de l’Aubrac. Cette association théâtrale de Sainte-Geneviève dont Véronique était membre, avait fait un don en 2018 à l’école, sous l’impulsion de Vincent Miquel, président de la troupe et époux de Véronique. Avec ce don et également l’aide de la mairie, l’Association des parents d’élèves (APE), le directeur d’école Mathieu Munoz et les élèves ont eu cette belle idée de créer une nouvelle bibliothèque qu’ils ont choisi de nommer "La biblio de Véro".

À cette occasion, Mathieu Munoz, la présidente de l’Ape, Audrey Loubriat, Vincent Miquel et son fils Alexis, ont prononcé quelques mots rappelant, l’implication de tous dans ce projet et son origine et retracé la vie familiale et professionnelle riche de Véronique Miquel. Le maire, Alain Cézac, par quelques phrases imagées, a rappelé la personnalité de véronique et ses convictions profondes. En effet, après avoir beaucoup réfléchi et travaillé sur les différents sujets de l’éducation dans nos campagnes, et seulement préoccupée par le bien-être et l’équilibre de l’enfant, elle n’a eu de cesse de défendre le regroupement pédagogique et la semaine d’école à cinq jours.

Pendant le goûter et les nombreux échanges qui clôturaient cette inauguration, les élèves, ravis de leur nouvel espace culturel et sans doute émus par les discours, ont rendu, de façon instinctive, un vibrant hommage à leur ancienne maîtresse en décorant le tableau de classe de dessins et messages tous plus touchants les uns que les autres.

Longue vie à la "biblio de Véro", qu’elle soit un vecteur favorisant l’intérêt des enfants pour la lecture et l’imaginatif. Que sa marraine Véronique Miquel veille sur ces enfants qu’elle aimait tant et à qui elle a consacré une bonne partie de sa trop courte vie.

CORRESPONDANT
Réagir