Un accident "volontaire" a eu lieu sur la route de la Garde…

  • Une intervention fictive, maîtrisée de main de maître.
    Une intervention fictive, maîtrisée de main de maître.
Publié le , mis à jour

Vendredi 24 mai peu après 22 heures, une alerte est donnée au Centre de secours de Baraqueville : un accident vient de se produire sur la route de la Garde. À l’arrivée des véhicules rouges, un témoin est présent sur les lieux et donne quelques indications aux sauveteurs. Il semblerait qu’un piéton ait été renversé, le sac retrouvé en bordure de la route semble le confirmer. Malgré la pénombre et la bruine épaisse, la victime projetée à plusieurs mètres de la chaussée sera très vite repérée et secourue. Mais en contrebas, sur le côté opposé de la voie, gît sur les portières la voiture mise en cause dans l’accident. Les pompiers se rendent sur place et constatent qu’une personne est bloquée dans la carcasse. La première opération consiste alors à caler le véhicule pour éviter qu’il ne bascule tout en rassurant cette deuxième victime qui est consciente. Pendant ce temps, une autre équipe met en place un groupe électrogène et un projecteur pour faciliter cette intervention nocturne.

Les opérations de désincarcération peuvent alors débuter : les vitres sont découpées à la scie puis à l’aide de la grosse pince hydraulique, c’est le toit qui est sectionné. La victime est désormais accessible et sera transportée sur la civière jusqu’au Véhicule de secours d’aide aux victimes (VSAV).

Tandis que l’intervention semble terminée, une fumée blanche s’échappe de la carcasse. Cela nécessite l’intervention des hommes du feu et de leur citerne rouge pour maîtriser ce début d’incendie. Ils en viennent rapidement à bout, à l’aide de la lance à eau rependant un liquide blanchâtre de par l’additif utilisé sur des cas comme celui-ci où des hydrocarbures peuvent être enflammés.

Tout cela n’était bien sûr qu’une mise en scène destinée à entraîner ceux qui veillent sur notre sécurité au quotidien. Cette manœuvre en condition réelle fait suite à celle menée au Foyer Logement il y a quelques semaines. Avec autant de d’entraînement et de répétitions, les secouristes ne peuvent que garder un niveau de performance plus optimal possible

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Baraqueville

97000 €

A VENDRE RÉSIDENCE LES TERRASSES DU LAC Batiment BDans une Résidence neuve [...]

72000 €

A VENDRE RÉSIDENCE LES TERRASSES DU LAC Batiment BDans une Résidence neuve [...]

708 €

Vous êtes à la recherche d'une maison en ville mais à la fois avec le calme[...]

Toutes les annonces immobilières de Baraqueville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?