Patrimoine

Marcillac : la chapelle du Prieuré de Foncourrieu se refait une beauté

  • La chapelle dans son magnifique cadre champêtre.
    La chapelle dans son magnifique cadre champêtre. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Cette très belle chapelle a été fondée au XIVe siècle sur les hauteurs de Marcillac.

Posée au flanc d’un coteau verdoyant, la chapelle du prieuré de Foncourrieu est bâtie en pierres de grès rose et est couverte en lauzes de schistes. Sa fondation remonte au XIVe siècle, mais elle a subi des évolutions architecturales jusqu’au début du XXe siècle. Une fontaine d’eau courante, toute proche, lui a donné son nom. Il existait également, à proximité, une léproserie aujourd’hui disparue.

La voûte lambrissée de la nef de la chapelle est formée d’une enfilade d’arceaux avec profil en anse de panier sur lesquels est cloué un lambris à planches larges. La voûte comporte au total 80 panneaux décorés, constituant autant de caissons en trompe-l’œil, encadrés par une centaine de cartouches ornés. La Vierge, sainte patronne du lieu, occupe la première place dans cette décoration ; Jésus est aussi représenté sur la croix formée par des ceps de vignes. Le plafond du chœur, voûté en pierres, est décoré de peintures du XVIIe siècle.

D’importants travaux

Durant l’année, les nombreux bénévoles des Amis de Foncourrieu ont été très actifs pour des travaux d’électricité, l’entretien du parc, la mise en place de drains, la complète restauration à l’identique du mur de soutènement du jardin avec son escalier menant aux anciennes "commodités" du Prieuré. La nef et le plafond peint de la chapelle de Foncourrieu sont désormais protégés par une toiture neuve. Ces importants travaux ont pu être réalisés grâce à diverses subventions, s’élevant à 60 %, et des donations par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine et les Amis de Foncourrieu allégeant la part de la commune de Marcillac. Les travaux futurs concerneront la reprise complète du clocher, puis, la toiture du Prieuré attenant à la chapelle ouvriront des cet été une nouvelle tranche de la souscription auprès de la Fondation du Patrimoine (www.fondation-patrimoine.org/les-projets/chapelle-de-foncourrieu-a-marcillac-vallon).

Le grand tableau "Vision de saint Bruno" de Joseph Pougeol va partir pour une restauration complète en région toulousaine, financée par l’association, l’État et le conseil régional.

Les travaux sur la charpente ont permis de récupérer plusieurs pièces de bois anciens, à partir desquelles ont été réalisés les manches de la série spéciale de couteaux de vigneron "Liadou pour Foncourrieu". Chaque exemplaire, entièrement assemblé à Marcillac, est vendu au profit de la restauration avec une lame gravée et numérotée, accompagné d’un certificat d’authenticité. On pourra se le procurer le jour de la Saint Bourrou sur le "chemin de Cachefaix" au prix de 120 €.

Un peu d’histoire

L’Eschansonnerie de Saint-Bourrou, est une de ces confréries bachiques nées du déclin du système féodal au XIIe siècle. Abolies par la Révolution en 1792, car attachées aux valeurs de l’ancien régime, les confréries renaissent progressivement avec l’apparition des AOC viticoles à partir de 1950.

La confrérie de Saint-Bourrou fut créée par quelques vignerons et personnalités locales lors de l’obtention de l’AOC pour l’appellation en 1990. Depuis, elle intronise chaque année ses nouveaux ambassadeurs, reconnus par le chapitre pour leur attachement et services rendus à l’appellation. Son but n’est-il pas la promotion des vins mais aussi des traditions et du terroir, avec une touche de convivialité que d’aucuns qualifient de folklore. Pris très au sérieux par l’Unesco le rôle des confréries est reconnu en 2018 au patrimoine immatériel de l’humanité.

La confrérie adhère au label "Vignoble et découverte" pour l’œnotourisme. Ses attributs sont : la robe rubis comme ses vins héritage des anciennes confréries ; le chapeau de feutre évoquant le lien historique reconnu du vignoble avec l’abbaye de Conques ; le tassou, sorte de récipient en métal traditionnellement utilisé pour la dégustation. En étain artisanal, la reproduction au design contemporain garde néanmoins les symboles des anciens, les serpents, en lien avec l’histoire de la fontaine de Foncourrieu et la pièce de monnaie frappée aux armoiries de Marcillac dans le fond, blason qui orne aussi son étendard.

www.stbourrou.jimdo.com

Centre Presse
L'immobilier à Marcillac-Vallon

55000 €

Rare Marcillac Vallon! Parcelle de terrain de 6085m² dont environ 1250 m²[...]

262500 €

Située à proximité immédiate du centre bourg de Marcillac, dans un environn[...]

77400 €

Située dans le bourg de Marcillac, à proximité immédiate de toutes les comm[...]

Toutes les annonces immobilières de Marcillac-Vallon
Réagir