Handball : le Roc a tremblé et il veut s’en servir

  • Les Ruthéno-Castonétois ont exulté samedi.
    Les Ruthéno-Castonétois ont exulté samedi. JLB / JLB
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le Roc aura passé une saison à trembler. Durant l’intégralité du championnat, les hommes de Julien Demetz ont évolué dans les profondeurs du classement, toujours placés sous la menace de la relégation en Nationale 3. Lors du dernier match disputé samedi dans la salle de l’Amphithéâtre, la victoire est arrivée à l’ultime seconde de la partie contre Bègles par un penalty de Fraysse offrant un succès 24-23 au ROC. En quelque sorte, le résumé de la saison.

"Oui, cela a été une saison très dure pour le groupe et pour moi-même car il a fallu trouver rapidement des solutions après un départ difficile", analyse le coach. On peut expliquer cette première phase de saison ratée "par l’obligation de créer un collectif avec des jeunes joueurs qui ne se connaissaient pas suffisamment pour développer un jeu du niveau de la N2. Lorsque nous avons su trouver des automatismes, installer des systèmes, les résultats ont commencé à venir ce qui nous a permis, après les fêtes de Noël, de commencer à gagner des rencontres. Nous avons pris confiance en nous. Nous avons relevé la tête en chassant le doute qui nous accablait et commencé à croire à la possibilité de se maintenir. Mais, c’est dommage d’arriver au dernier match pour obtenir le maintien. "

Julien Demetz dans la continuité

Le jeune entraîneur du Roc devrait logiquement conduire la saison prochaine le groupe fanion du club en N2. L’idée des dirigeants est de poursuivre dans la continuité d’une bonne fin de championnat et de profiter de l’élan que l’on a vu naître lors des derniers mois de compétition. Le Roc avait fait cette année le pari de ne pas recruter et de ne compter que sur la valeur de ses jeunes joueurs pour rester à ce niveau. "Tous les membres du groupe devraient rester et nous ferons la recrue d’un gaucher qui nous a beaucoup manqué cette saison. De plus, nous aurons cinq jeunes des U 18 qui vont monter en équipe première dont quatre d’entre eux qui sont au pôle espoir de Toulouse". Ces arrivées apporteront de la fraîcheur au jeune effectif aveyronnais. La reprise de l’entraînement aura lieu le 5 août. D’ici-là, le Roc va pouvoir passer des vacances bienvenues avec l’esprit libre. Il s’est fait peur, très peur. Il a aussi appris et la saison prochaine, le club sait déjà comment s’éviter un championnat difficile.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir