Education

L'école Cambon de Rodez relève le défi de la semaine sans écran

  • Toutes les classes ont participé cette année.
    Toutes les classes ont participé cette année. SO / SO
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

L’expérience s’est révélée positive pour les enfants, alors que certains parents ont craqué… devant la télévision.

L’école Cambon s’est lancé un défi. Un challenge que toutes les classes ont souhaité relever.

Durant une semaine, les élèves se sont engagés à ne pas utiliser les écrans dans leur vie quotidienne. Leurs parents étaient invités à faire de même.

"Il fallait respecter quatre temps que sont le matin, avant l’école, le temps de l’endormissement, celui des repas et l’absence de l’écran dans la chambre", a expliqué une des institutrices de l’école. Mais le défi était encore plus compliqué puisqu’il ne fallait pas utiliser l’écran durant le week-end. "Ce qui était dur, c’était de ne pas regarder la télévision alors que nos parents la regardaient", explique Léo.

En effet, les parents qui ont bénéficié d’une réunion et d’explications se sont engagés à jouer le jeu, du moins devant leur progéniture. Globalement, les scolaires se sont aperçus que les écrans étaient partout.

"Dans les restaus et les cafés, il y en avait partout. C’était difficile de ne pas les voir", confie Aron. D’autres élèves se sont aperçus que le plus difficile dans ce défi, c’était de commencer. Plusieurs d’entre eux, dont Mathis, ont admis que "le plus difficile, ce sont les trois premiers jours. À partir du quatrième jour, cela allait déjà mieux".

La semaine sans écran a permis à certains enfants de redécouvrir leur chambre. "J’avais oublié que j’avais beaucoup de legos, je me suis bien amusée avec", annonce une jolie brune.

D’autres ont réussi à faire de nouvelles activités avec leurs parents. "Dans le carnet que nous avons donné aux enfants pour les aider à suivre leur progression, nous y avons ajouté des idées d’activités, comme des sorties ou des recettes de cuisine", rappelle la professeur des écoles. Il en va sans dire que pour les enfants qui utilisent très peu les écrans, en tous genres, l’expérience a été plus facile. "Le soir après l’école, je fais des activités. Je ne me jette pas sur les écrans quand j’arrive à la maison", a expliqué Laure. Kali a remarqué que le fait de ne pas regarder les écrans le matin, l’aidait dans sa concentration. "J’ai trouvé que l’école était moins difficile", dit-il.

Globalement, les élèves ont pris conscience qu’il y avait une autre vie que les écrans.

En plus des activités, beaucoup ont redécouvert les plaisirs des jeux en plein air, en famille, avec leurs cousins, leurs copains de quartier. D’autres ont pu aller à la Nuit des musées et ont (re) découvert des lieux inédits ou oubliés.

Salima Ouirni
L'immobilier à Rodez

119990 €

Bel appartement cœur de ville T3 d'environ 78m² avec balcon traversant, pro[...]

14000 €

RODEZ - Quartier IUFM - Garage d'environ 12 m²Situé à quelques minutes à pi[...]

405 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement très ensoleillé[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir